Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 19:58

3. Les différentes sortes de démons

 

Un savant byzantin du XIème siècle, Michel Psellos, classa les démons en six variétés selon leur lieu de résidence dans les éléments : ignées, aquatiques, terrestres, aériennes, souterrains et infernaux. Le premier genre « ignée » règne sur les airs. Il excite les tempêtes et les tonnerres. Les « aquatiques » résident dans les lacs et les rivières. Ils excitent les tempêtes sur la mer et submergent les navires. S’ils s’incarnent, ils apparaissent de préférence sous les traits féminins. Le genre « terrestre » réside sur la terre, dans les bois, les forêts et les campagnes. Certains habitent parmi les hommes. Le cinquième genre est dit « souterrain » parce qu’il hante les grottes et les cavernes. Il provoque les catastrophes naturelles et garde les trésors cachés. Celui qualifié d’infernal ou « Lucifuge » fuit le jour et ne peut prendre de corps que la nuit. Ces six variétés furent ramenées à quatre par les kabbalistes et confondues plus tard avec les esprits de la nature peuplant l’air (les sylphes et les sylphides), le feu (les salamandres), l’eau (les ondins et les ondines), la terre (les lutins, gnomes et farfadets). Quelques mots sur ces créatures qui n’ont rien de bien maléfique.

 

 

  

 daemon-wallpapers-27

 

 

Les Gnomes, Lutins et Farfadets sont rattachés à l’élément Terre. Les Gnomes vivent à l’intérieur du sol. On les rencontre dans les bois, cachés dans les fourrés ou collés aux racines des arbres. Ce sont des nains courts sur pattes, de petits vieillards barbus et ridés, vêtus à la mode paysanne et coiffés de bonnets colorés. Ils travaillent dans les mines, les carrières, les cavernes, et les grottes où ils creusent des galeries à la recherche de minerais. Ils veillent sur les gisements aurifères, les trésors et les gisements de pierres précieuses. Ce sont d’excellents forgerons et de brillants orfèvres.

 

Les Nymphes, Ondines, Sirènes et Néréides symbolisent l’élément aquatique. On parle peu de leurs éléments masculins appelés Ondins. Les Ondines résident dans les lit des rivières et des fleuves, les mares, près des sources, dans les profondeurs des étangs et dans les océans. Ce sont des jeunes femmes d’une très grande beauté, arborant parfois une queue de serpent ou de poisson. Elles exercent sur les hommes une véritable fascination. Leur principale tâche, outre la protection de l’élément eau, semblent être l’amour et les plaisirs qui y sont liés. Les Nymphes sont sans conteste les plus belles mais elles sont aussi jalouses, possessives et cruelles.

 

En tant que divinités de l’eau, elles ont souvent été associées au mythe d’Aphrodite ou de Vénus, symboles de beauté et d’amour, dont on sait qu’elles sont sorties nues des vagues. Les Salamandres gèrent le feu, l’élément le plus dangereux, le plus subtil et le plus difficile à manipuler. Ce sont les esprit les plus éloignés des hommes par leur apparence. On les décrit comme des serpents noirs, de petits tritons vivant dans les flammes. Les Salamandres représentent le feu divin purificateur, celui de l’illumination et de l’éveil. On les classe en quatre catégories selon leur degré de combustion : rouge, orange, jaune ou violette, cette dernière étant considérée comme la plus subtile et la plus élevée.

 

Enfin, les Sylphes, Sylphides et Elfes dominent l’élément air. Ce sont des créatures ailées diaphanes, gracieuses et élancées. Leur apparence se rapproche beaucoup de celle des anges, Elfes et Sylphes revêtant souvent la forme de beaux jeunes gens ailés. Certaines personnes qui croient voir des anges apercevraient en réalité des Sylphes, plus facilement perceptibles car dotés d’un corps moins subtil que celui des célestes messagers. Les Sylphes habitent le ciel et les nuages, les tempêtes et les vents. Ils possèdent un corps entouré d’une aura de couleur rose pâle et bleu azur et se confondent avec le ciel. Leur occupation favorite consiste à modeler les nuages afin de leur donner des formes pensées qu’ils détectent dans l’imagination des hommes. Les Elfes veillent au mécanisme de la photosynthèse des plantes et à leur ensoleillement. Ils sont très attachés aux enfants et à toutes les personnes qui ont su préserver leur âme d’enfant. La taille des Elfes peut varier de la paume d’une main à moins d’un centimètre !

 

 


daemon-wallpapers-24 

 

 

 

Revenons-en aux démons, créatures bien plus terribles. Parallèlement à la hiérarchie angélique établie par Denys le Petit qui répartit les bons anges en neuf catégories distinctes, en fonction de leur situation de « proximité » divine, il existe une gradation d’anges rebelles chargés, selon Edouard Brasey, spécialiste du « merveilleux », de tester nos vertus et notre libre arbitre. Dans son livre « Enquête sur l’Existence des Anges rebelles », il dévoile pour la première fois au public le nom des 72 entités déchues (s’opposant aux 72 bons anges de la kabbale) chargées par le divin de nous conduire au fond de nos enfers intérieurs pour mieux progresser. Aux séraphins s’opposent les « faux dieux » dirigés par Belzébuth ; aux chérubins, les « esprits du mensonge » qui rendent les oracles à la manière de la Pythie de Delphes dont le chef est Python : aux trônes, les « vases du courroux » appelés aussi « vases d’iniquité » présidant aux jeux de hasard et dirigés par Bélial ; aux dominations, les « vengeurs de crimes », les « méchants » et les « criminels » placés sous les ordres d’Asmodée ; aux puissances, les « imposteurs sataniques », magiciens, enchanteurs et fabricants de faux miracles dirigés par Satan ; aux vertus, les puissances de l’air qui envoient les famines, les pestes et les tempêtes avec comme chef Meririm ; aux principautés, les « furies semeuses de maux » qui sèment la discorde, les guerres et les crimes dirigées par Abbadon ; aux archanges, les « accusateurs » et les « exécuteurs » placés sous le contrôle d’Astaroth et enfin aux anges, les « tentateurs » et les « espions » dirigés par Mammon. Et comme la kabbale compte un cœur supplémentaire d’entités par rapport à celle du Pseudo-Denys, il faut aussi tenir compte des « âmes damnées » qui s’opposent aux âmes glorifiées (les saints) et aux guides de lumière et dont le chef est Behemoth, la « Bête », l’antéchrist.

 

Si la hiérarchie angélique transmet nos prières et nos demandes au Seigneur et nous apportent des réponses adaptées prenant la forme de grâce, de dons, plus rarement de miracles, la hiérarchie diabolique attirée par les messes noires et les invocations des sorciers et autres magiciens procède de manière identique avec son maître Satan qui exauce les souhaits de ses adeptes et leur apporte une puissance toute matérielle. N’espérons rien obtenir de lui sur le plan spirituel.

 

Les démons sont nombreux et variés. Voici les créatures infernales les plus connues :

 

Les génies ou djinns

 

Démons supérieurs aux hommes mais inférieurs aux anges, les djinns (en Arabie), djinnian en Iran, djinniler en Turquie, d’une taille souvent gigantesque et à la musculature impressionnante, cherchent sans cesse à tourmenter les hommes et à dresser des embûches sur leurs routes. Ils prennent du plaisir à répandre les maladies, et la folie n’est rien d’autre que la possession par les djinns. Ils sont apparentés aux génies des contes d’Orient. Selon le Coran, les djinns sont des êtres invisibles formés d’air et de feu, créés par Dieu, comme les anges. Ils vivent dans l’air, les flammes, sous la terre et dans la nature, les rochers et les arbres. Ils ressemblent aux humains et ont les mêmes besoins corporels. Il y en a parmi eux de bons et de mauvais. Ils se reproduisent et meurent, bien que vivant plus longtemps que nous. Leur maître se nomme Iblis. Il correspond au Satan des Juifs. Iblis fut chassé par Allah parce qu’il refusa de vénérer Adam, le premier homme.

 

 

wish4



 

On dit des djinns qu’ils passent beaucoup de temps dans les cieux, à écouter les conversations des anges sur l’avenir du monde. Pour se protéger des djinns, les Arabes invoquent le nom d’Allah qui lance des étoiles filantes sur eux. Les djinns seront soumis au Jugement dernier au même titre que les hommes.

 

Le griffon

 

Le griffon est un animal légendaire grec à tête d’aigle et à corps de lion, consacré à Apollon, dont il est la monture. Emblème héraldique figurant sur des nombreuses armoiries, il a souvent été figuré comme ornement architectural au Moyen Age. Le Griffon a le bec et les ailes d’un aigle, le corps et les jambes d’un lion et parfois une queue de serpent. Il semble être originaire du Proche-Orient car on le retrouve chez les anciens Babyloniens, les Assyriens et les Perses. Son proche cousin est le sphinx issu d’Egypte.



 

Griffon

 

 

 

Le Satyre

 

C’est un être à corps humain, à cornes et pieds de chèvre ou de bouc. Il vit dans les bois et est associé à la fertilité.

 

 

 

venus+satyre

 

 

Le Sphinx

 

Dans l’ancienne Egypte, les sphinx furent représentés sous forme de statues figurant le pharaon. Le plus connu est le grand Sphinx de Gizeh, près de la pyramide de Khephren. En vertu de ses pouvoirs oraculaires, cette créature fabuleuse à corps de lion et à tête humaine passait pour un démon auprès des érudits. Dans la mythologie grecque, le sphinx est un monstre à visage et à buste de femme, au corps de lion et aux ailes d’oiseau.


 

sphinx

 

 

Harpie

 

C’est une horrible créature ailée au corps d’oiseau et à la tête de femme qui pousse des cris stridents. En grec, « harpia » signifie « qui vole et saccage ». Virgile, dans l’Enéide, précise que les Harpies ont le visage d’une fillette, des serres d’oiseau de proie et une faim insatiable. Ces messagères du vent ont pour rôle de transporter dans l’au-delà les âmes des défunts. Dans le langage courant, le terme « harpie » est devenu synonyme de mégère.

 


Harpie-0125 

  

 

Le Vampire

 

Créature nocturne infernale par excellence, le vampire le plus connu est sans conteste le comte Dracula dont l’histoire imaginaire fut inspirée d’un prince de Transylvanie particulièrement sanguinaire, ayant réellement existé, Vlad Dracul. Dans les pays Slaves du Sud, la croyance aux vampires se confond avec celle du loup-garou à tel point qu’aujourd’hui, vampire se dit « Vukodlak » (poils de loup). On soupçonne les meurtriers, les voleurs, les prostituées, les magiciens, les sorcières, les hérétiques, les enfants morts nés, les personnes nées avec certaines déformations notamment au niveau des canines, celles dont les rites funéraires n’ont pas été respectés, les suicidés, de se transformer en vampires après leur mort. Après leur mort, le corps des vampires ne pourrit pas. Leur chair reste rose et fraîche, tout comme leur sang. Comme la lumière du soleil les consume, les vampires sortent seulement la nuit. Sous la forme de chauve-souris, ils vont sucer le sang des vivants et peuvent avoir des relations sexuelles avec eux, les vampires exerçant une véritable fascination sur leurs victimes. Il existe de nombreux moyens pour les combattre : l’ail, le pieu dans le cœur, la décapitation, le symbole de la croix…

 

 

  

vampire

 

 

Le Lycanthrope ou loup-garou

 

C’est un être humain qui se transforme momentanément en loup à la pleine lune et qui s’attaque aux vivants en leur déchirant la gorge et les entrailles. Ce nom proviendrait de Lycaon, un roi mythique d’Arcadie qui aurait servi à Zeus au cours d’un banquet les membres d’un enfant qu’il venait d’égorger et fait cuisiner. Pour le punir, Zeus le transforma en loup, l’obligeant à hurler dans les campagnes, tout en lui conservant l’ensemble de ses facultés intellectuelles intactes. Le loup-garou possède des yeux étincelants et cruels, et des crocs acérés avec lequel il coupe la gorge des jeunes enfants. Tout homme mordu par un loup-garou le devient à son tour. On tue la bête avec une balle d’argent et on retrouve ensuite son corps redevenu humain, blessé à l’endroit où la balle l’a traversé.

 

La Stryge

 

Etre chimérique qui, en Orient, passait pour un vampire assoiffé du sang des vivants.

 

Le Zombie

 

Du créole zonbi signifiant « fantôme », les zombies occupent une place importante dans le culte haïtien vaudou. Corps de défunts sans âme et sans esprit, se déplaçant mécaniquement, à l’intelligence limitée, les zombies sont capables de répondre à des ordres simples et d’accomplir des tâches manuelles. On croit les sorciers haïtiens capables de ramener les morts sur terre ou d’aspirer les âmes des vivants hors de leur corps. Le zombie devient alors l’esclave de celui qui l’a rappelé et le sert dans un état de transe. Les zombies sont devenus des personnages classiques des films d’horreur et sont réputés avoir un goût prononcé pour la chair humaine bien fraîche.

 

Le Succube et l’incube

 

Du latin « subcubare » signifiant « coucher sous », le succube et l’incube sont des démons lascifs prêts à satisfaire tous les caprices sexuels des humains. Les succubes sont des démons femelles qui s’accouplent aux hommes afin de leur soutirer leur semence afin de la transmettre aux incubes (démons mâles) qui s’unissent aux femmes en espérant les engrosser. Ces démons prennent plaisir à tourmenter les moines et les nonnes qu’ils induisent à la luxure et au péché de chair. Ils tourmentent aussi les jeunes adolescents en phase pubère. Les succubes peuvent également animer momentanément une personne décédée, dont le partenaire, après une nuit d’amour, retrouve le cadavre au petit matin. Incubes et succubes épuisent leurs victimes par des jeux amoureux interminables. Qui a goûté à leurs délices ne peut dit-on plus s’en passer…

 

 

Succube-indigo-angelique 

  

 

La Lamie

 

La Lamie est à l’origine un démon du désert de forme féminine qui au lieu de pieds arbore des têtes de dragons. Sa voix ressemble à un sifflement de serpent et ses mains sont crochues. Elle attire les hommes avec ses appâts féminins puis les dévore après leur avoir piqué de son dard mortel. On dit des lamies qu’elles sont friandes du sang des petits enfants. Le terme de « lamies » désigna les sorcières à partir de la fin du XVème siècle.

 

La Goule

 

La goule est une créature nocturne qui déterre les cadavres des cimetières pour s’en repaître quand elle ne peut trouver de victimes plus appétissantes. Elle se transforme en femme séduisante pour attirer ses victimes. Cette créature est apparentée à la lamie et à l’empuse. Elle peut parfois sucer le sang comme un vampire.

 

L’Empuse

 

Démon du midi représenté comme un spectre horrible prenant la forme de chiens, de femmes, de bœufs ou de vipères. Il a un regard atroce, un pied d’âne et un pied d’airain.

 

4. Petit dictionnaire infernal

 

Le concile de Braga qui eut lieu dans la ville portugaise de Braga de 561 à 563, durant le règne du pape Jean III, dressa une liste des principaux démons dans l’ordre alphabétique : Abigor, Abrasax, Adramelech, Agaliarep, Aguarès, Alocer, Amducias, Aamon, Andras, Asmodée, Astaroth, Ayperos, Azazel, Bael, Balan, Bélémoth, Bélial, Belphégor, Belzébuth, Berith, Cayn, Empuze, Eurynomos, Fleurety, Furfur, Lucifer, Lucifuge, Malphas, Mammon, Moloch, Nébiros, Raum, Satanachia.

 

Jacques-Albin-Simon Collin de Plancy (1793-1887) écrivit de nombreux textes sur l’insolite et le fantastique restés des références en la matière. Son œuvre majeure est sans contexte le « Dictionnaire infernal », une sorte de bibliothèque universelle des êtres et des faits en rapport avec les apparitions, la magie, la divination, les sciences secrètes, les grimoires, les faits merveilleux et surnaturels, les traditions et contes populaires. Publié en 1818, il recensa toutes les connaissances de l’époque en matière de démonologie, classa toutes les créatures infernales, en fit une description précise avec de magnifiques illustrations.

 

Voici quelques démons les plus importants :

 

ABADDON ou APOLYON (le Destructeur)

 

Ange exterminateur de l’Apocalypse. Souverain du puits sans fonds. Roi des démons sauterelles. Les chefs d’états et les dictateurs peuvent l’invoquer pour les aider à détruire leurs ennemis.

 

ABIGOR

 

Prince de la monarchie infernale. Démon supérieur commandant soixante légions. Figure comme un beau cavalier, portant lance et sceptre. Il connaît l’avenir et tous les secrets de la guerre. Il se joint aux armées, soutient leur moral et peut modifier l’issue des batailles. Il commande soixante légions infernales.

 

ADRAMELECH ou ADRAMMALECH

 

Grand chancelier des enfers, président du haut conseil des diables. Intendant de la garde robe de Satan. Il a l’apparence d’un paon ou d’un mulet selon les rabbins. Il a été adoré des Assyriens qui brûlaient des enfants sur ses autels.

 

AGALIAREPT

 

Démon transformant la joie en malheur et tristesse.

 

AGUARES

 

Grand duc de la partie orientale des enfers. C’est un seigneur à cheval sur un crocodile, l’épervier au poing. Il enseigne toutes les langues. Ce chef des démons commande à trente et une légions.

 

 

ALOCER

 

Grand duc infernal, vêtu en chevalier, monté sur un cheval énorme, aux traits de lion. Il a le teint enflammé, les yeux ardents et parle avec gravité. Il dirige trente six légions de démons.

 

ALRUNE

 

Démon succube d’où serait issue la nation des Huns. Il prend toutes sortes de formes mais ne peut changer de sexe.

 

AMDUSCIAS

 

Grand duc des enfers. Il sonne du cor et sa musique provoque des tempêtes et emporte les toits des maisons. Il prend la forme d’une licorne mais lorsqu’il est évoqué, il se montre sous une figure humaine. C’est un spécialiste de la musique bruyante. Il commande vingt neuf légions de démons.

 

AMON ou AAMON

 

Dieu suprême des l’ancienne Egypte, grand et puissant marquis de l’empire infernal. Il a la figure d’un loup avec une queue de serpent. Il vomit des flammes. Sa tête est celle d’un hibou et son bec laisse voir des dents très acérées. C’est le plus solide des princes des démons. Il connaît le passé et l’avenir et commande quarante légions.

 

ANDRAS

 

Grand marquis des enfers. Il a le corps d’un ange et la tête d’un hibou. Il chevauche un loup noir. Il suscite les discordes et les querelles et commande trente légions.

 

ASMODEE

 

Démon destructeur qui personnifie l’amour impur et les instincts voluptueux. Il est aux enfers surintendant des maisons de jeu. Il a une queue de serpent, des pieds d’oie, une haleine enflammée. Il se montre à cheval sur un dragon, portant à la main un étendard et une lance. Il apprend aux hommes à se rendre invisible et leur enseigne la géométrie, l’arithmétique, l’astronomie et les arts mécaniques.

 

ASTAROTH

 

Grand duc très puissant. Il a la figure d’un ange fort laid et se montre chevauchant un dragon infernal. Il tient à la main droite une vipère. Il signale sa présence par une épouvantable puanteur. Il possède souvent les corps des humains. Il promet richesses et fortunes à ceux qui l’invoquent.

 

AZRAEL

 

Ange de la mort.

 

BAAL

 

Grand duc très puissant en enfer. Il est parfois désigné comme le général en chef des armées infernales. Il était adoré des Chaldéens, des Babyloniens et des Sidoniens qui lui offraient des victimes humaines, des enfants, pour de belles récoltes ou la déroute des ennemis. On le représente avec trois têtes : celle d’un chat, d’un homme couronné et d’un crapaud. Son torse s’achève en pattes d’araignée.

 

BALAM

 

Démon du suicide. Il prend l’apparence d’une jeune fille angélique et promet l’amour éternel au jeune homme qui accepte de se tuer pour elle.

 

BALAN

 

Souverain infernal. Il est parfois représenté avec une tête de taureau, d’homme aux yeux de braise et de bélier. Il apparaît le souvent nu, portant un épervier au poing, et monté sur un ours.

 

BEHEMOTH

 

Démon lourd et stupide, malgré ses dignités. Sa force est dans ses reins, ses domaines sont la gourmandise et les plaisirs du ventre.

 

BELIAL

 

Démon adoré des Sidoniens. L’enfer n’a pas reçu d’esprit plus épris de vice que lui. Bien qu’arborant un physique séduisant, son âme est hideuse et vile. On le montre parfois sur un char de feu.

 

BELPHEGOR

 

Démon des découvertes et des inventions ingénieuses. Il prend souvent un corps de jeune femme.

 

BELZEBUTH

 

Il est le prince des démons, le premier en pouvoir et en crime après Satan, le chef suprême de l’empire infernal. Son nom signifie le « Seigneur des mouches ». D’une taille prodigieuse, on le figure assis sur un trône immense, le front ceint d’un bandeau de feu, la poitrine gonflée, le visage bouffi, les yeux étincelants, les sourcils élevés et l’air menaçant, les narines extrêmement larges, et deux grandes cornes sur la tête. Deux grandes ailes de chauve-souris sont attachées à ses épaules. Il a aussi deux pattes de canard, une queue de lion, et de longs poils lui couvrant entièrement le corps.

 

BERITH

 

Duc des enfers, grand et terrible, il est connu sous trois noms : Beal, Berith, Bolfri. Il se montre sous les traits d’un jeune soldat habillé de rouge, monté sur un cheval de même couleur, portant la couronne au front. C’est le démon des alchimistes car il change le plomb en or.

 

CAYM

 

Grand président aux enfers. Il prend la forme d’un merle. Lorsqu’il paraît sous forme humaine, il répand du braiser ardent et porte à la main un sabre effilé. Il connaît l’avenir et commande trente légions aux enfers.

 

EURYNOME

 

Démon supérieur, prince de la mort. Il a de grandes et longues dents, un corps rempli de plaies, et pour vêtement une peau de renard.

 

FURFUR

 

Comte aux enfers, qui se fait voir sous la forme d’un cerf avec une queue enflammée. Il prend souvent la forme d’un ange et parle d’une voix rauque.

 

LEVIATHAN

 

Les conjectures sont très diverses quant à l’aspect extérieur du démon Léviathan : serpent de mer ou monstre aquatique, que certains assimilent à la baleine, au crocodile, voire à l’hippopotame. Grand amiral de l’enfer, les démonomanes l’appellent le grand menteur. Il possède souvent les corps des hommes. Il est difficile à exorciser.

 

LILITH

 

Attardons-nous un moment sur cette créature qualifiée de sanguinaire, jalouse, luxurieuse et impudique, tentatrice à la sexualité débridée.

 

Lilith occupe une place centrale dans la démonologie juive. Son nom semble dériver du mot assyro-babyloniens Lilitou signifiant « démon femelle » ou « esprit du vent ». Ces mauvais esprits séduisaient les hommes et mettaient en péril la vie des femmes en couche. L’étymologie hébraïque populaire fait dériver Lilith du mot layil signifiant la nuit, c’est pourquoi elle apparaît souvent sous les traits d’un monstre nocturne. Lilith dirige les incubes et les succubes, pousse les femmes à jouir de leur corps, et leur donne passions et orgasmes érotiques.

 

Lilith serait la première femme issue de la création adamique androgyne. Quand Dieu fendit Adam en deux afin de libérer sa partie féminine, Lilith préféra s’enfuir au-delà des mers. Elle représente l’archétype de la femme rebelle qui refuse d’être soumise à l’autorité masculine telle que Dieu l’avait destinée au départ, exigeant une place égale à l’homme. Lilith fut destinée au profit de la création d’une Eve plus soumise et servile. Pour mauvaise conduite, Lilith se vit reléguée dans le monde des ténèbres, aux côtés de l’ange de la mort Samaël, maître des anges déchus.

 

Lilith serait particulièrement nuisible aux nouveaux-nés. Elle fut souvent représentée sous la forme d’une dévoreuse d’homme, une superbe femme nue au corps recouvert d’écailles. Parfois, elle fut assimilée au serpent rebelle et initiateur de la Genèse qui séduisit Eve. Une autre image de Lilith, est celle d’une femme très belle, coiffée d’une tiare, aux pieds et aux ailes d’oiseau rapace, accompagnée d’une lionne et de chouettes.

 

Dans la démonologie occidentale, Lilith est la reine des Striges, ces démones vampires ailées, munies de serres de rapaces qui attaquent les hommes et les détruisent après leur avoir procuré des plaisirs érotiques. On prête à Lilith une sulfureuse réputation de castratrice toute comme de Lilith est un démon succube qui s’immisce dans les rêves des hommes et provoque des délires érotiques pour engendrer des légions de diables.

 

LUCIFER

 

Voir le chapitre consacré à la chute des anges.

 

MALPHAS

 

Grand président des enfers qui apparaît sous la forme d’un corbeau. Quarante légions lui obéissent.

 

MAMMON

 

Démon de l’avarice. C’est lui qui apprit aux hommes à remuer la terre pour en découvrir les trésors. Le film « Constantine » le présente comme le fils de Lucifer.

 

MEPHISTOPHELES

 

Démon de Faust. Il est après Satan, le plus redoutable meneur des enfers.

 

PAZUZU

 

L’un des sept démons de Babylone. Ailé, ses extrémités sont des griffes. Il est le roi des mauvais esprits de l’air. Sa tête est utilisée pour chasser les autres démons. Dans le film « L’exorciste », c’est lui qui possède le corps de la jeune enfant.

 

SAMAEL

 

Prince des démons qui monté sur un serpent séduisit Eve. C’est encore l’ange de la mort représenté avec une épée, un arc et des flèches. Chez lez gnostiques, il est assimilé à Satan et est le créateur du monde matériel des hommes.

 

SATAN

 

Voir le dossier spécial qui lui est consacré.

.../...






 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Orphée - dans Esotérisme & Gnose