Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 15:15

Le Gouvernement Mondial

 

              « Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse… puis l’histoire secrète où sont les véritables causes des événements, l’histoire honteuse. » Les Illusions perdues, Honoré de Balzac.

 

              « Il y a un ancien dicton indien qui dit : "on ne vit qu'aussi longtemps que quelqu'un se souvient de vous." Mon peuple en est venu à plus croire en la mémoire qu'en l'histoire. La mémoire, comme le feu, est radiante et immuable, tandis que l'histoire ne sert que ceux qui cherchent à la contrôler, ceux qui étouffent la flamme de la mémoire afin d'écarter le dangereux feu de la vérité. Faites attention à ces hommes, car ils sont eux-mêmes dangereux et mal avisés. Leur histoire mensongère est écrite du sang de ceux qui pourraient se souvenir et de ceux qui recherchent la vérité. » X-Files, épisode Anasazi, Albert Hosteen.

 

 

 


New-Order-12

 

 

 

 

              Vous voulez vous reconstruire et faire un don à tous ceux qui veulent aussi se reconstruire ?… C’est pour cela que nous allons encore feuilleter quelques pages ensemble. Pour cela aussi et surtout pour… Celui qui vient.

              Celui qui vient ?

              Chut ! Justement, laissez-le venir !

 

              Vous venez d’avoir un aperçu de la maladie qui frappe actuellement l’humanité. C’est une sorte d’infection savamment préparée puis entretenue. Elle a été semée sur un terrain fragile, réceptif et malléable, celui de la conscience humaine endormie, piégée dans ses propres théories. Voilà pourquoi elle s’est si bien étendue ; parce qu’elle est accueillie à force de faiblesse et d’aveuglement.

              Par qui les germes sont-ils entretenus aujourd’hui ? Par un très petit nombre d’êtres qui se sont regroupés sous la forme d’environ trois cent Organisations ou « familles ». Ces dernières se situent très au-delà des Gouvernements officiels. Elles leur imposent leurs lois par un jeu de mécanismes extrêmement subtils. Subtils parce que très respectables en apparence.

              Vous ne devez pas ignorer plus longtemps que leurs rouages sont basés sur le contrôle de la génétique et de tout le secteur de la recherche médicale, sur la maîtrise de la circulation de toutes les drogues, concrètes ou abstraites, de toutes les armes et évidemment sur la possession de la « Banque mondiale ».

              Déclarons-le donc sans hésitation, il existe une conspiration mondiale qui, depuis cinq ou six de vos décennies, orchestre méticuleusement la déchéance de l’humanité terrestre. Dans quel but ? Nous y reviendrons.

              Ils ne représentent aucun Etat. Ils sont derrière les Etats, derrière les gouvernants qui font la « une » des médias. Ce sont ces hommes, et d’autres encore, qui imposent des dictateurs en tel point du globe ou qui font élire un président en tel autre point. Un certain nombre de vos dirigeants eux-mêmes en sont les dupes en ne mesurant pas l’étendue de leur capacité décisionnelle. Ces hommes sont en quelque sorte la matérialisation du… subconscient de l’humanité terrestre. Ils ont cependant une conception de l’avenir terrestre qui dépasse l’entendement de l’ « homme ordinaire ». Cette conception se base sur la manipulation et l’asservissement de l’individu.

 

 

  

brzezinski-12145-copie-1.jpg                brzezinski-121258       


              Ne serions-nous pas en plein cœur d’un mauvais scénario de science-fiction ?

              La science-fiction, cela vous a déjà été signifié, ou du moins une certaine science-fiction a pour fonction de préparer les esprits à de nouveaux concepts, ne l’oubliez pas.

              Non, ce que vous voyez mes amis, représente bel et bien un des éléments majeurs de la réalité matérielle terrestre actuelle. Ces hommes sont parmi les pièces maîtresses d’une sorte de jeu planétaire par lequel se décident un conflit ici, une épidémie là ou encore un apport technologique mondial très précis et au but très spécifique.

              Faut-il voir en eux les représentants des Organisations ou des « familles » dont vous parliez tantôt ?

              Effectivement. Ce sont quelques-uns d’entre eux. Une sorte d’ « élite » selon leurs conceptions, si vous préférez, car eux-mêmes, à un certain niveau, ne sont pas aussi unis, pas aussi soudés qu’ils le pensent. Ainsi, il existe parmi eux des « niveaux de réunions » multiples, à tel point que ceux qui estiment être au sommet de cette « hiérarchie souterraine » ne le sont pas nécessairement. Vous voyez cette réunion… eh bien, si son existence était connue de tous ceux qui participent activement à cette Organisation mondiale, cela créerait d’invraisemblables remous. Les coups bas et les manipulations se pratiquent également dans les rangs de ces êtres.

              Genève est un point central pour eux, mais aussi un point parmi d’autres. Il existe évidemment des capitales de par le monde qui abritent de somptueux locaux leur servant de base… et des organisations officielles qu’ils utilisent également à leur gré.

              Par exemple ?

              … L’Organisation mondiale de la Santé, les Nations Unies, le Club de Rome, l’Institut Tavistock des relations humaines, le MIT, le Pentagone, la NSA, la CIA… Le Gouvernement Mondial n’est ni un mythe ni un projet pour le futur terrestre. Il est déjà réalité. Il est la concrétisation des somnolences répétées de la conscience humaine, de ses désordres mentaux et émotionnels, en bref de tous les sous-sols de son ego. L’humanité se retrouve donc aujourd’hui face aux spectres qu’elle a générés depuis l’aube des Temps. Ceux-ci ont fini par prendre corps sur le terreau idéal qu’ont élaboré les archétypes du pourvoir, de la domination et de l’orgueil. C’est pour cela que nous entendons vous secouer, non pas dans un siècle mais maintenant, parce que les années que vous vivez sont décisives. La maîtrise de la conscience humaine, à la fois individuelle et collective, en est l’enjeu.

              Matériellement parlant, vous ne pouvez pas grand chose contre cette force qui va encore faire et défaire des Etats, générer une crise économique sans précédent, secouer les classes sociales, les religions et les climats, pour tenter enfin de régner sur la confusion.

              Par contre, vous demeurez tout-puissants au niveau de votre capacité de réaction intérieure, au niveau de votre souci d’éveil et de votre volonté d’amour inconditionnel. Même si tout ceci paraît dérisoire et flou, c’est pourtant par ce biais-là que la situation sera maîtrisée

              Le déconditionnement est l’itinéraire obligé que chacun empruntera pour se sortir de l’impasse. Il est le déclencheur qui permet d’agir à un double niveau, celui tout d’abord de l’expansion de la conscience sur un plan individuel, enfin celui d’une réaction collective face un endoctrinement selon des valeurs illusoires.

              Voici donc pourquoi il convient aujourd’hui même que chacun accepte et décide d’apprendre à se positionner avec justesse. Nous savons bien que nul n’opte pour l’Ombre volontairement, mais ce n’est pas pour autant que le choix de la Lumière est clairement fait. Tant qu’une partie de vous demeure en servage, il y aura une place sur cette Terre pour une organisation telle que vous la voyez ici. Ces hommes sont les résultantes de vos faiblesses et de vos obscurités. Ils puisent leurs forces dans votre incapacité à percevoir la trame de ce qui se passe sur le plan mondial en raison de la paresse et de l’enfantilisme du fonctionnement de la pensée individuelle.

 

 

 

brzezinski-121247          binLaden-Brzezinski

 

 

Zbigniew Brzezinski Conseiller à la Sécurité Nationale                    Zbigniew Brzezinski et Oussama Ben Laden

Des Etats-Unis et co-fondateur de la Commission Trilatérale            date supposée de la photo 1979-1980

 

 

              Tout autour de nous, dans la grande salle si sérieuse, des dossiers circulent de main en main. Chacun y va de son commentaire et des plaisanteries que nous ne comprenons guère sont échangées. Quelques verres d’alcool mais aussi d’eau sont servis… on fume, on sort des chiffres, des graphiques.

              Voyez-vous cet homme à la cravate bleue, au bout de la table ?

              Oui, il semble impatient de faire circuler les documents qu’il tient sous la main.

              Eh bien, il s’agit d’un représentant de l’Organisation mondiale de la Santé. Un homme influent. Il a son mot à dire sur toutes les recherches médicales effectuées à la surface de votre planète, de l’industrie pharmaceutique à la génétique en passant par la chirurgie du cerveau et les vaccins. Pour lui et tous ceux qui l’ont aidé à obtenir cette place, la santé représente une arme, un moyen de contrôle des gouvernements, des comportements individuels et aussi de masse. Une arme qui fonctionne avec le levier de la peur et qui génère de surcroît des fortunes colossales.

              Les dossiers qu’il fait circuler concernent un plan d’action visant à expérimenter de nouveaux virus dans certaines parties du monde, notamment en Afrique noire. Mais bien d’autres pays et continents sont aussi concernés. Pour l’instant, c’est très précisément un grand Etat au centre de l’Afrique qui l’intéresse. Son gouvernant est prêt à toutes les compromissions et à toutes les utilisations de son peuple pour garder le pouvoir. Il y a une sorte de pacte entre lui et l’Organisation dont vous avez devant vous quelques membres. Il est un allié idéal, parce que terriblement emprisonné dans les méandres de son ego. Sachez cependant qu’il n’est aussi qu’un exemple parmi d’autres, un des pions que l’Organisation utilise à son gré de par le monde.

              Comme vous le voyez il est parvenu, quant à lui, à se positionner très précisément. Il sait ce qu’il sert, même s’il ne soupçonne pas l’ampleur et les implications de sa servitude.

              Votre faiblesse, la faiblesse de tous ceux qui veulent réagir et se retrouver au-delà de l’entrave d’une multitude de chaînes, se base pour une bonne part sur les hésitations. La détermination est encore ce qui manque à la majorité de ceux qui disent avoir fait le choix de la Lumière. Un choix partiel n’est pas un choix, reconnaissez-le ! Passez enfin de l’ère des théories à celle des applications !

              L’une des raisons de cet état de fait n’a pas encore été clairement entrevue par les esprits humains. Pour ceux qui vous observent et tentent comme nous de vous venir en aide, elle est pourtant flagrante : l’humanité a oublié sa dignité.

              Oui, je vous le dis, revêtir un corps humain et se voir doté d’une conscience d’homme représente une dignité. Une multitude de choses, au contraire, dans vos comportements, témoigne d’un mépris de vous-même qui ne cesse de nous étonner. L’Occident est passé maître dans cette attitude. En glorifiant d’un côté une matière vide d’esprit, celui-ci a creusé un abîme dans le cœur de l’homme… et en rejetant de l’autre, par excès inverse, « le corps réceptacle méprisable de l’âme », il a mis au point une triste mécanique d’autopunition et de mortification.

 

 


rd-tabl2              rockefeller-brzezinski

                                                               David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski

                                                                                                                fondateur de la Commission Trilatérale

 

              Tout cela flétrit l’être et, somme toute, n’est que le jeu de l’ego, mes amis. La gloire de la matière dense et l’avilissement de cette dernière représentent des tâtonnements dont il faut que chacun sorte. Il est bien l’heure de vous poser cette question : n’en avez-vous pas assez de ce type de jeu qui s’apparente à une sorte de masochisme ? Vous n’êtes certes pas nés pour vous tourmenter mais pour devenir des Amoureux.

              Vous voyez ce qui se met en place dans cette salle de réunion. C’est là aussi un jeu, basé sur votre ignorance ou plutôt votre oubli des règles fondamentales de l’Etre.

              C’est le jeu de plomb qu’une minorité insignifiante achèvera bientôt d’imposer à tous, si les hommes qui se prétendent conscients ne tombent pas définitivement amoureux de la Vie. La voie du Milieu, celle de la Justesse, du lumineux Equilibre n’est en rien une voie de tiédeur. Elle est plutôt le signe d’une grande clarification et d’un choix radical.

              Souvenez-vous de ceci : dès que l’on retrouve l’Esprit de Vie en soi et dès que l’on s’ancre délibérément en lui, on devient potentiellement une étoile dans le ciel, c’est-à-dire un participant au grand jeu de la Création.

              Alors, on ne chevauche plus les compromissions !

              Regardez une dernière fois ces hommes. Dans l’ordre matériel des choses, ils ont la réussite totale. Pourquoi ? Parce que dans leur vision de l’univers et de la vie, ils demeurent sans fissures. Ils ont opté pour la domination et ils s’y tiennent quoi qu’il advienne. Ils sont en parfait accord avec le délire de leur ego.

              Pourquoi donc ne seriez-vous pas quant à vous, en parfait accord avec la Force qui rayonne au-delà de l’ego et à laquelle vous aimeriez vous rallier ? Vous qui dites vouloir le Bien, réaffirmez votre positionnement.

              Pourtant, malgré toutes ces considérations, ne scindez jamais le monde en deux parties antagonistes. Sur cette Terre, nous ne voyons que l’homme malade de lui-même. Il y a en chacun celui qui croit qu’il sait et celui qui a oublié qu’il connaît. D’une vie à l’autre on ne fait qu’incarner soit une tendance soit l’autre… jusqu’au moment de la Décision.

              L’heure d’aujourd’hui est propice à une telle réconciliation.

              Vous levez contre la force que représente le Gouvernement mondial tel qu’il se tisse maintenant, c’est vous lever face à ce qui ne fonctionne pas clairement dans votre cœur. Ce n’est pas sortir une arme qui ne fera qu’enrichir le Principe de l’Arme, mais hisser votre compréhension et votre volonté au-delà de la sphère des blessures.

 



             New-Order-5-copie-1.JPG                    New-Order-4



               Un tel engagement n’a rien d’anodin, comprenez-le, d’autant plus qu’il demeure la seule alternative afin d’éviter un nouveau naufrage de l’humanité. L’Ombre travaille pour la Lumière, mais ne le sait pas.

 

              Les êtres qui composent ce gouvernement possèdent depuis l’aube des temps des moyens d’action hors du commun :

 

-          La Mafia : répandue de par le monde, elle tient pour ce gouvernement les domaines de la drogue, du jeu et du sexe.

-          Les finances de la Banque Mondiale : c’est elle qui décide de la fluctuation des cours de toutes les monnaies, des variations boursières et des différents moyens de contrôle de l’économie mondiale.

-          Les laboratoires de recherches : avec des chercheurs de pointe qui n’appartiennent à aucun gouvernement particulier et dont nous sommes très loin d’imaginer les découvertes et la technologie.

-          L’Opus Déi, parfois appelé « Octopus Déi » : communément baptisée « la mafia du Vatican ». C’est elle qui signe des décrets déstabilisateurs. La banque du Vatican paraît d’après diverses sources entretenir de nombreux liens avec la Mafia.

-          La peur : le gouvernement mondial s’en sert pour se jouer de nous et pour assouvir sa soif de pouvoir.

-          Le mutisme face à la vie extra-terrestre : évite que les esprits ne s’ouvrent à d’autres dimensions et à une compréhension plus vaste qui entraînerait une libération et une autonomie de pensée et d’action.

 

              Certes, les moyens sont nombreux et efficaces, pourtant, sans notre accord, sans notre paresse et notre incapacité à voir loin, ce gouvernement est inopérant. Nous aussi, nous avons des moyens et même des solutions pour que l’inévitable en apparence, devienne évitable en réalité.

              Ces moyens d’action tiennent en peu de mots mais ces mots sont révélateurs et porteurs d’une force sans nom :

              · Notre pouvoir d’achat

              · Notre connaissance des faits

              · Le dépassement de nos peurs et notre sens des responsabilités

              · Notre volonté de ne pas participer à ce qui n’est pas voulu par nous

              · Le pouvoir de décider, de choisir

              et finalement

              · Notre Amour qui est la clé de tout lorsqu’il se décline sur le mode du A majeur.

 

              Mais les « Pourquoi » restent entiers. Pourquoi cette ingérence du gouvernement mondial lui-même téléguidé de plus haut ou de plus loin ? le terme paraît plus juste. Quels sont ses buts visibles ou invisibles ? Depuis quand remonte l’origine de son pouvoir ? Pourquoi veut-il créer la peur et la division ? Pourquoi veut-il réduire la population terrestre à une race d’esclaves sur laquelle il est facile de régner au profit d’une race de « seigneurs » ?

 



maitresmonde


 

 





 

 



La Confrérie du Serpent

 

              « L’humanité n’est pas seule dans l’Univers, et ce n’est pas elle qui est au sommet de la chaîne de l’évolution. Au-dessus des hommes existe toute une hiérarchie d’êtres dont le pouvoir est immense et qui régissent l’évolution de notre espèce. »

 

              « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : « Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière des ténèbres. » (Genèse I : 1.2.3.4 – La Bible).

 

              « Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées. Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Alors l’Eternel dit : « Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l’antiquité. » (Genèse VI : 1.2.3.4 – La Bible).

 

 


                   Alien-TV9                     Ourobouros1



               D’après des tablettes sumériennes et la thèse de Zécharia Sitchin auteur de « Au début était le progrès » et « La douzième planète », il s’agirait d’une confrérie savante qui s’était donné pour but de répandre des connaissances spirituelles et d’atteindre à une liberté spirituelle. Elle combattait l’esclavage d’êtres spirituels et essayait de libérer l’humanité de la servitude des extra-terrestres. L’histoire montre que malgré les efforts jusqu’à nos jours de beaucoup d’hommes dévoués et loyaux voulant instituer une véritable réforme spirituelle à l’aide de la fraternité, la Confrérie du Serpent devint avec les « Illuminati » une arme redoutable d’oppression spirituelle en falsifiant la Bible actuelle sur des points essentiels pour satisfaire le désir de puissance de quelques-uns.

              Les Illuminati « Ceux qui savent », le groupement remonte à environ 3000 ans avant J.-C. et infiltra « la fraternité du serpent » à des fins négatives. Leur but est une domination mondiale en créant la division. Ils sont parmi les plus riches du monde et apparaissent rarement officiellement. Ce groupement réapparaît en 1717.

              D’après la thèse de Sitchin, les « Annunakiens » des mythes sumériens, « ceux qui descendaient du ciel sur la terre », étaient des extra-terrestres venant d’une planète encore inconnue de notre système solaire qui fait le tour du soleil en 3600 ans. Ces Annunakiens atterrirent pour la première fois sur notre Terre il y a environ 450.000 ans pour sauver leur planète. Ils se mirent à extraire de l’or et d’autres matières premières dont ils avaient besoin et créèrent l’HOMO SAPIENS il y a 300.000 ans environ en faisant des manipulations génétiques sur des femelles d’hominiens. Ils avaient besoin d’aide, car ils ne voulaient plus extraire eux-mêmes ces matières premières. La Mésopotamie fut leur première colonie.

              Sur les tablettes mésopotamiennes, la création de l’HOMO SAPIENS est attribuée à un Dieu dont le nom est EA. Il aurait été le fils d’un roi de ces extra-terrestres qui régnait sur une autre planète appartenant au vaste royaume de cette race extra-terrestre. Le prince EA était connu sous le titre ENKI, cela signifie « Seigneur (ou prince) de la Terre ». D’après les textes des Sumériens, le titre d’EA n’était pas tout à fait approprié. Il aurait perdu au profit de son demi-frère ENLIL d’immenses territoires de la Terre sur lesquels il régnait, suite à une des innombrables rivalités et intrigues qui préoccupaient apparemment les régnants des civilisations extra-terrestres.

              On attribue au Prince EA non seulement la « création de l’homme » mais aussi beaucoup d’autres réalisations. Il aurait asséché les marais du golfe Persique pour les remplacer par des terres fertiles, il aurait construit des digues et des bateaux et aurait été un bon scientifique. Par sa création de l’homo sapiens, il donna la preuve qu’il s’y entendait dans la technique génétique, mais, si on en croit les tablettes en argile, cela nécessita beaucoup d’expérimentations. Et, ce qui est important, c’est qu’il aurait été bienveillant avec sa création, l’homo sapiens. D’après les textes de Mésopotamie, EA prit parti pour le nouveau genre humain au conseil des extra-terrestres. Il s’éleva contre beaucoup de cruautés que d’autres extra-terrestres, et parmi eux son frère ENLIL, infligèrent aux hommes. Il ressort des tablettes sumériennes qu’il ne voulait pas faire de l’homme un esclave mais qu’il fut mis en minorité par les autres. Les hommes qui n’étaient pour eux rien d’autre que des bêtes de somme furent traités cruellement par leurs maîtres. On parle dans les tablettes de famines, maladies et de ce que nous appelons, aujourd’hui, la conduite de guerre biologique. Mais comme ce génocide ne faisait pas assez régresser la population humaine, les extra-terrestres décidèrent d’exterminer les hommes en provoquant un grand déluge.

              Beaucoup d’archéologues confirment aujourd’hui qu’il y a eu au Proche-Orient un déluge qui remonte à des millénaires qu’on retrouve non seulement dans les tablettes sumériennes mais aussi dans l’épopée de Gilgamesh et dans l’Ancien Testament. D’après les textes sumériens, EA raconta à un mésopotamien du nom d’Utnapischtim le plan des autres extra-terrestres et il lui apprit à construire un bateau pour qu’il prenne la mer avec sa famille, quelques artisans, un peu d’or, du bétail et des animaux sauvages.

              L’histoire de Noé vient, comme beaucoup d’autres histoires de l’Ancien Testament, des écrits plus anciens de la Mésopotamie. Les Hébreux ne changèrent que les noms et instituèrent un seul Dieu dans la religion juive alors qu’il y avait de nombreux dieux dans les écrits originels.

              Parmi tous les animaux vénérés par les hommes de la préhistoire, aucun ne l’était de façon aussi marquante et significative que le serpent, et cela parce que le serpent était le symbole d’un groupe qui avait acquis une grande influence dans les premières civilisations sur les deux hémisphères de notre planète. Il s’agissait en faite d’une confrérie savante qui s’était donné pour but de répandre des connaissances spirituelles et d’atteindre la liberté au niveau spirituel, c’était la « CONFRERIE DU SERPENT ». Elle combattait l’esclavage d’êtres spirituels et essayait de libérer l’humanité de la servitude des extra-terrestres (le mot originel de la Bible pour serpent, nahash, tire son origine de NHSH, ce qui signifie « déchiffrer, trouver »). Le prince rebelle EA fut le fondateur de cette « Confrérie du Serpent ». Dans les anciennes tablettes mésopotamiennes, on lit qu’Ea et son père Anu possédaient une grande compréhension éthique et spirituelle. Ce fut précisément ce savoir qui aurait été symbolisé, plus tard, dans l’histoire biblique d’Adam et Eve. Le symbole biblique de l’arbre remonterait à des œuvres mésopotamiennes antérieures à la Bible, comme, par exemple, celle où on montre un serpent qui s’enroule autour d’un tronc d’arbre (notre symbole actuel du caducée) et qui correspondrait aux représentations ultérieures du serpent au jardin d’Eden. Dans la représentation mésopotamienne, deux fruits sont accrochés à l’arbre. A droite de l’arbre se trouve le symbole d’Ea, la demi-lune (le savoir) et à gauche, on voit une planète, symbole d’Anu (la vie). Ea aurait envoyé un homme vers cet arbre pour qu’il accède à la connaissance. La symbolique de l’arbre, les racines dans la terre et les branches montant au ciel représente le corps, l’assise de la matérialité de l’Homme, son esprit voulant atteindre le ciel. C’est aussi dans les Traditions orientales, le serpent enroulé autour du tronc d’arbre, la Kundalini, l’énergie spirituelle qui dort « enroulé » à la base de la colonne vertébrale. Ainsi, EA apporta la connaissance intérieure à l’homme, un voyage au fond de lui-même pour trouver la vérité et sa divinité.

 




Le Serpent1                   Dieu-Serpent

 

 

 

 

              EA se serait révolté non contre Dieu (ainsi qu’il est écrit dans la Bible), mais contre les actes cruels des soi-disant dieux. Malgré leurs intentions visiblement louables, EA, le légendaire et la CONFRERIE DU SERPENT dans ses débuts ne réussirent pas à libérer les hommes. Il est dit dans des anciens textes mésopotamiens, égyptiens et bibliques que le serpent (la Confrérie du Serpent) aurait été vaincu par d’autres groupes des extra-terrestres régnants. EA fut banni sur Terre et calomnié par ses adversaires qui voulaient s’assurer qu’il ne trouverait plus jamais d’adeptes parmi les hommes. De « Prince de la Terre » il passa « Prince des Ténèbres » et fut affublé aussi de surnoms horribles tels que prince de l’enfer, incarnation du mal, diable… On le présentait comme le pire ennemi du plus grand être et comme le gardien de l’enfer. On enseigna aux hommes que tout le mal de la Terre était de sa faute et qu’il voulait que les hommes deviennent des esclaves. On exhorta les hommes à le démasquer chaque fois qu’il se réincarnerait et à l’anéantir avec ses créatures s’ils les rencontraient.

              L’histoire montre que la « Confrérie du Serpent » - malgré les efforts jusqu’à nos jours de beaucoup d’hommes dévoués et loyaux voulant instituer une véritable réforme spirituelle à l’aide de la fraternité – devint avec ses nouveaux maîtres (appelés aujourd’hui Illuminati) une arme redoutable d’oppression et de trahison spirituelle.

              Les tablettes sumériennes témoignent de l’existence et de l’action sans aucun doute réelle de la Confrérie du Serpent et soutiennent donc la thèse d’une conjuration qui aurait débuté longtemps avant que n’existent les Juifs et les Francs-maçons à qui on fait, aujourd’hui, volontiers porter la faute.

              Il est très facile alors de comprendre pourquoi le Vatican empêche par tous les moyens non seulement la publication des inscriptions des dalles de pierre de l’île de Pâques qui relatent la genèse de l’homme qui ressemble à celle que je viens de vous narrer mais aussi celles des rouleaux de papyrus de Qûmram (de la mer Morte). Ces dalles et ces manuscrits de la mer Morte apporteraient la preuve que la Bible actuelle a été falsifiée dans des points essentiels pour satisfaire les intérêts égoïstes de quelques puissants personnages.


.../... 




 

 

 

 

 

                                                        

Partager cet article

Repost 0