Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:05

Bref aperçu des organisations mondialistes

 

La domination du monde par les Illuminati

 

              Qui sont les Illuminati ? Comment cette société secrète prit-elle naissance ?

              L’ordre des Illuminati, vieille de plus de 3000 siècles avant J.-C., réapparaît en 1776. Le 1er Mai 1776 le docteur Adam Weishaupt (nom de code : Spartakus), professeur en droit canonique catholique à l’université d’Ingolstad fonde la société secrète des Illuminés de Bavière. Son fonctionnement se révèle identique à celui des Illuminati il y a des milliers d’années basé sur un complot généralisé dont seul une élite très restreinte doit être au courant et jouir de tous les privilèges de la vie terrestre. Weishaupt, juif de naissance converti plus tard au catholicisme, rompit avec l’ordre jésuite auquel il appartenait en tant que prêtre, puis il fonda sa propre organisation. Après son interdiction en 1784 par le prince-électeur de Bavière, l’ordre des Illuminés de Bavière fut officiellement dissous en 1786 et passa alors dans la clandestinité.

 

 

 


illuminati             adam-weishaupt

 

 

 

              Bien que les révolutions et les guerres soient très utiles aux banquiers internationaux pour gagner ou étendre leur contrôle sur des gouvernements, les clés véritables pour un tel contrôle résident toujours dans les finances, car « un bailleur de fonds est en mesure d’exiger d’un gouvernement les privilèges d’un monopole ». Des gouvernements en quête d’argent, accordent des monopoles dans le système bancaire de l’état, dans le domaine des ressources naturelles.

              La clé de la puissance des Illuminati réside dans le contrôle du capital. Nous ne citerons pour exemple de cette manière d’agir que deux événements historiques : l’établissement du communisme en Russie et la mise au pouvoir de Hitler.

              Celui qui veut voiler ses intentions et travailler à l’arrière-plan a besoin à cette fin d’assemblées particulières, puisque celles qui ont un caractère officiel ne sont évidemment pas adéquates à des règlements secrets et à des accords spéciaux. Ainsi, dès le début, les Illuminati s’occupèrent de créer de nouvelles assemblées parallèlement à celles existant déjà. Néanmoins, ces organisations ne sont pas restées à tel point secrètes que l’on ignorerait encore tout à leur sujet.

              Alykhan, chef du gouvernement albanais en exil disait ceci : « Une poignée de personnes de la Commission Trilatérale et du Council on Foreign Relations (CFR) prennent toutes les décisions d’importance mondiale. C’est un club très privé, puissant, qui domine tous les gouvernements du monde entier. Ils sont tous de connivence. Qu’on le veuille ou non, on doit faire ce qu’ils veulent. Ils disent combattre le communisme, mais en même temps, ils sympathisent avec lui. »

 

L’Organisation des Nations Unies, instrument des Illuminati ? !

 

              Qui s’étonne encore que l’ONU aussi soit une œuvre des Illuminati et qu’elle se trouve fermement entre leurs mains ? Au moins 47 membres du CFR étaient parmi les délégués américains lors de la fondation de l’ONU à San Francisco en 1945. Nous savons que l’ONU remplaça la défunte SDN (Société des Nations) dont ces principes directeurs furent votés lors du congrès des francs-maçons du 28 au 30 Juin 1917 à Paris.

              Appartiennent à l’ONU le « Fonds Monétaire International » (FMI) et la « Banque Mondiale ».

              Voyons maintenant le plan de construction codé du NOM (Nouvel Ordre Mondial).

              En observant le verso d’un billet d’un dollar américain nous y trouvons sur le côté gauche le symbole franc-maçonnique de la pyramide. Le sommet de la pyramide forme un triangle où se trouve l’œil du « Grand Architecte du Monde » ou « Grand Initié ». Au sommet de la pyramide nous lisons les deux mots « Annuit Coeptis » ce qui veut dire à peu près : « Notre entreprise est couronnée de succès ». Sous la pyramide se trouvent les mots « Novus Ordo Seclorum ». Ces mots expliquent la nature de l’entreprise : la création d’un Nouvel Ordre Mondial. Les chiffres MDCCLXXVI figurant au bas de la pyramide se rapportent à la fondation de l’ordre des Illuminés le 1er Mai 1776.

              Selon de nombreux auteurs la pyramide montre la structure des Illuminati. Suivant cette attribution, l’œil placé au sommet de la pyramide est l’œil de Lucifer. Directement en dessous se trouve le niveau RT qui est interprété par Rothschild ou Rockefeller, qui peut cependant également représenter les deux. Puis vient le conseil des 13 qui est recruté dans les rangs placés en dessous, le conseil des 33. Celui-ci présente à son tour une sélection restreinte issue des tops francs-maçons du « club des 300 ». En dessous se trouve la grande loge, B’nai B’rith, un ordre élitaire qui n’admet comme membre que des juifs. Avec la loge du Grand Orient se termine la moitié supérieure de la pyramide et avec elle le groupe des Illuminati. A la partie inférieure de la pyramide du dollar sont associés tous les francs-maçons.

 
Le Conseil des 13

 

              « C’est le grand conseil des druides – les 13 grands druides qui forment la prêtrise privée des Rothschild. »

 

Le Conseil des 33

 

              « Y sont représentés les francs-maçons des rangs les plus élevés du monde de la politique, de l’économie et de l’Eglise. Ils sont l’élite du « Comité des 300 ».

              Signalons que chez les francs-maçons et aussi chez les chrétiens, 90% des membres sont utilisés par l’élite et qu’ils n’ont, pour la majorité, pas la moindre idée de ce qui se trame au sommet. C’est exactement pareil pour le « Lions Club », le « Rotary », etc. L’éminent franc-maçon Paul Harris fonda le Rotary International sur l’ordre de la loge B’nai B’rith en 1905 à Chicago : cette même loge créa le Lions International, également à Chicago, en 1917.

 

Le Comité des 300

 

              Créé en 1729 par la BEIMC (British East India Merchant Company) pour s’occuper des affaires bancaires et commerciales internationales et soutenir le trafic d’opium, le « comité des 300 » est dirigé par la Couronne britannique. Il représente le système bancaire mondial dans sa globalité et compte, en plus, les représentants les plus importants des nations occidentales. Toutes les banques sont reliées aux Rothschild par le « Comité des 300 ».

 

Le Council on Foreign Relations (CFR)

 

              Fondé par la « Round Table » en 1919, on lui donne aussi le nom d’ « establishment », de « gouvernement invisible » ou de « ministère Rockefeller des Affaires Etrangères ». Cette organisation à moitié secrète, dont les membres sont exclusivement des citoyens des Etats-Unis, compte parmi les plus influentes de ce pays. Le CFR exerce, de nos jours, un contrôle étroit sur les nations occidentales, que ce soit de façon directe, parce qu’il est en relation avec des organisations du même genre, ou que ce soit par l’intermédiaire d’institutions, telles que la « Banque Mondiale » qu’il préside. Depuis sa création, tous les présidents des Etats-Unis y étaient déjà membres avant leur élection. L’ex-président des Etats-Unis George Bush, ancien directeur de la CIA, était membre du CFR. Il en fut même le directeur en 1977. Le CFR est contrôlé par le syndicat Rockefeller et sert à concrétiser son but : la concrétisation d’un « Gouvernement mondial unique ».

 

Les Bilderberger

 

              Cette organisation secrète fut créée en Mai 1954 à l’Hôtel de Bilderberg à Oosterbeek en Hollande, est dirigée par le Prince Bernard des Pays-Bas. Elle est composée de 120 magnats de la haute finance d’Europe de l’Ouest, des Etats-Unis et du Canada. Ses buts principaux, formulés par le Prince Bernard, sont l’institution d’un Gouvernement mondial d’ici l’an 2000 et d’une armée globale sous le couvert de l’ONU. On l’appelle aussi le « Gouvernement invisible ».

 

La Commission Trilatérale

 

              Cette organisation secrète fut créée en Juillet 1973 par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski, notamment parce que les organisations bien établies, telles que les Nations Unies, n’allaient pas assez vite pour mettre en place le « Gouvernement mondial unique ». Les « Big Boys » voulaient que « ça bouge ». Cette organisation élitaire a pour but de réunir dans un seul pool les puissances de pointe des géants de l’industrie et de l’économie, c’est-à-dire des nations trilatérales –Etats-Unis, Japon, Europe de l’Ouest – et elles visent à créer, une fois pour toutes, le « Nouvel Ordre Mondial ». Cette organisation permet à l’élite venant de diverses branches de la franc-maçonnerie de se rencontrer à une échelle mondiale pour collaborer à un travail secret ; elle doit aussi élargir l’influence politique des « Bilderberger ». La plupart des membres européens avaient des contacts avec les Rockefeller pendant des années. Cette organisation se compose d’environ 200 membres qui, contrairement aux Bilderbergers, sont permanents. La « Commission Trilatérale » contrôle avec les membres du CFR toute l’économie des Etats-Unis, la politique, l’appareil militaire, le pétrole, l’énergie et le lobby des médias. Ses membres sont, entre autres, des patrons de konzerns, des banquiers, des agents immobiliers, des économistes, des politologues, des avocats, des éditeurs, des dirigeants syndicalistes, des présidents de fondations et des éditorialistes.

              Un comité consultatif composé d’une commission de direction (avec 24 européens et 15 américains) décide des personnes à inviter à leurs rencontres. Seuls sont invités ceux qui ont fait preuve d’une indéfectible loyauté envers les Rockefeller et les Rothschild.   

 

Le Club de Rome

 

              Il fut créé par le clan Rockefeller qui le finance aujourd’hui encore. Il regroupe des membres de l’establishment international de 25 pays soit 50 personnes environ. Son but principal est de créer un « gouvernement mondial » en se basant sur l’élite et une religion unique mondiale.


Les énergies de l’Ombre

 

              « Les hommes deviendront des automates, animés artificiellement et momentanément par une volonté infernale, ce qui donne l’idée la plus nette de ce qui est arrivé aux confins même de la dissolution finale. » Le règne de la quantité et le signe des temps, René Guenon.

 

              Les yeux de notre âme sont maintenant suspendus quelque part au cœur d’une étendue de neige et de glace. Le vent souffle emportant avec lui des nuages de cristaux immaculés. Partout aussi il y a des arbres, de grandes forêts de conifères, toutes blanches et pétrifiées par le froid. Nos regards voudraient les englober, y palper quelque indice de vie, mais à l’horizon laiteux le Ciel et la Terre, semble-t-il, se sont fondus l’un en l’autre depuis le Commencement.

              Cependant, très progressivement un bruit se fait entendre, quelque chose de mécanique et de puissant qui se faufile entre les troncs engourdis. C’est un petit véhicule, semi-blindé et pourvu de chenilles. Il passe devant nous dans un ronronnement lancinant, semblant repérer quelque route connue de lui seul, puis disparaît à nouveau dans les arbres. Mais voilà que nous nous sentons attirés en arrière et que le paysage change, comme bousculé par un tourbillon. Aux trois-quarts enfouis dans la neige, nous apercevons maintenant de grands bâtiments aux toits plats. Devant les énormes blocs de glace qui se sont formés alentours trois ou quatre véhicules semblables à celui déjà aperçu attendent, rangés dans un ordre rigoureux. Autres signes de présence humaine, trois antennes paraboliques, de tailles différentes, tournent lentement sur des plates-formes, imperturbables sous les rafales du vent qui cinglent tout sur leur passage. Elles évoquent les radars de quelque base militaire mais aucun drapeau ne flotte nulle part, aucune couleur, aucun indice pour suggérer la moindre mission scientifique. Tout est invariablement blanc, blanc et glacé sous le ciel qui prend par endroit des allures de plomb.

              Sans en comprendre la raison, mais avec une insistance pesante, la forme succincte et sombre d’une main est apparue par intermittence sur l’écran de notre âme. C’est une main malhabile, ou du moins schématique… Il y a en elle nous ne savons quoi de pas tout à fait humain ou peut-être de robotique qui finit par créer une insoutenable sensation de nausée. Maintenant, il nous faut respirer vraiment… Quelle nécessité nous a donc attirés ici ?… nous le demandons !




        Androide4                Androide3

   


              « La nécessité de ne pas fermer les yeux sur ne serait-ce qu’une once de votre Terre, mes amis ; la nécessité de ne pas ignorer les silhouettes de l’ombre que la masse des hommes laisse croître chaque jour un peu plus sur sa planète. »           

 

              L’immensité du froid a disparu d’un coup, désintégrée par les accents de la voix qui renouvelle son rendez-vous. C’est au cœur de la Lumière que tout va continuer, si simple, si paisible, et avec une telle vigueur…

              « Il y a des forces à la surface de votre monde dont il n’est aujourd’hui plus admissible d’ignorer la présence. Les images qui se sont imposées à vous en sont un simple reflet. Par celui-ci, je veux vous faire prendre conscience que l’aspect incarné des énergies de l’Ombre n’est pas du domaine du mythe. Les paroles que je vais déposer en vous n’ont pas pour but de générer la peur ni d’entretenir cette épuisante dualité qui mine l’humanité entière. Elles ont pour volonté de jeter la lumière sur cet autre coin de pénombre qui en chacun de vous refuse de se regarder en face. Mes paroles veulent dénoncer l’imposture et l’abîme par des mots qui soient pleins comme des appels à l’action. Vous devez savoir… car il n’est plus permis d’ignorer les multiples visages de la maladie qui ronge la Terre.

              Il y a, depuis fort longtemps sur votre monde, un peuple d’êtres dont l’ego est comparable à un bloc de pierre non encore dégrossi. Ces êtres sont non seulement semblables à vous tous mais aussi vivent un peu en vous tous de par la puissance de leur psychisme. Ils sont issus des confins de votre univers, et la déstabilisation de leur sphère de vie les ont contraints à s’incarner sous d’autres cieux pour parfaire leur évolution.

              N’en faites pas des démons venus réduire à néant l’humanité terrestre, voyez-les seulement comme des hommes qui ont un autre passé que le vôtre… mais la même destination. Pour l’heure ils sont malades, ils souffrent d’orgueil, ils ont contracté le virus de la domination… Un virus qui n’a de prise que sur un terrain en vide d’amour, en manque de simplicité. Voilà pourquoi, certains d’entre vous ont plié devant lui et l’on invité chez eux. Ces hommes sont un test pour l’ensemble de votre humanité. La force de leur intellect s’est plus épanouie que la vôtre. Alors, sans même le savoir, ils obligent votre cœur à la réaction, à la tension ou à la floraison complète. Voilà pourquoi mon Père a permis leur implantation sur cette planète, pour que toute maturation s’accomplisse, pour que le libre-arbitre enfin en soit le fantastique agent.

  


catastrophe-02-manipulation-climat-haarp-2               HAARP

 


 

              Votre conscience vient d’être entraînée vers le continent américain et les images captées sont celles de quelque lieu perdu dans les solitudes de l’Alaska. Si j’ai tenu à ce qu’un tel lieu soit portée à votre connaissance, c’est parce qu’il rend compte, sans qu’il y ait nécessité de rentrer dans de pénibles détails, de l’implantation concrète de quelques recherches scientifiques menées depuis des décennies par les puissances du non-amour. Les constructions aperçues, à demi enfouies dans les glaces, font partie d’une vaste chaîne de laboratoires et de centres d’étude répartie sur l’ensemble de votre planète et qui a pour but la domination psychique de la population humaine et le contrôle d’éléments naturels tels les climats. Ces informations ont été déjà parfois fournies à certains d’entre vous, il importe pourtant qu’aujourd’hui elles se voient plus largement diffusées. De petites îles perdues en plein océan et des bases souterraines ont été secrètement investies dans le seul but d’asservissement des énergies planétaires et humaines ; quelques navires ont été également affrétés en ce sens et sillonnent toutes les mers.

              Depuis plusieurs années l’humanité commence, sous mille aspects différents mais convergents, à prendre connaissance du rayonnement des frères de la Lumière, frères de Shambhala. Cette prise de conscience conforte déjà l’action de quelques dizaines de millions d’hommes et de femmes ; cependant, ceux d’entre eux qui se mettent ou veulent se mettre pleinement au service de la force d’Amour ne peuvent continuer à méconnaître l’impact de ce que l’on peut appeler l’anti-Shambhala…

              L’Ombre est avant tout une énergie mais l’énergie, ne l’oubliez pas, a souvent pour nécessité de s’incarner. C’est ici le cas. A l’image de vos frères de la Lumière, les frères de l’amour pauvre œuvrent souterrainement depuis des millions d’années, non pas par attrait pour le mal – parce que domination, puissance et perfectionnement d’une seule et unique race leur semble un bien – mais pour faire de la planète un lieu d’assouvissement de leurs nécessités mentales et physiques. C’est récemment derrière l’étiquette nazie que leur projet fut jusqu’à présent le plus élaboré. Une telle étiquette a en partie disparu car elle a fini par effrayer les hommes… Mais qu’est-ce qu’une étiquette ? Une force résolue à s’imposer peut en porter autant qu’il lui plaît, au gré du vent. Nul n’étouffe une idée en en gommant le nom. Ainsi, je vous le dis, la puissance nazie est plus que jamais présente sur votre Terre. Elle s’est revêtue de parures honorables et s’est parfaite dans la maîtrise d’une technologie bientôt capable de modifier les climats, donc l’équilibre économique des nations.

              Elle se base aussi et surtout sur le peu de résistance physique et émotionnelle d’un grand nombre d’êtres en résonance avec ce que l’on pourrait appeler « une certaine longueur d’onde ».

              Ne soyez pas surpris, mes amis, d’entendre ces paroles sortir de ma bouche ; je suis venu pour agir aussi tangiblement que pour enseigner et il faut que tout ce qui peut être dit le soit. Toute conscientisation d’une réalité doit être comprise comme un bienfait quand bien même elle jetterait passagèrement le trouble.

              Ce qui importe, entre tant de choses, c’est d’aider le plus grand nombre possible d’êtres à se hisser d’eux-mêmes au-delà de la longueur d’onde nocive. Voilà donc qu’il est l’heure pour vous tous d’admettre l’urgence d’accéder à une fréquence de vie différente.

 

 

 

 THX-1138-001


 

 

              Le nazisme a essaimé sous toutes les latitudes ; et la seule chance pour vos civilisations de ne pas le voir réapparaître au grand jour sous une autre appellation plus insidieuse c’est de vous libérer tous de « l’esprit de masse » que les idéologies cultivent savamment en vous. C’est votre cœur qui doit maintenant vous faire agir… Cela ne pourra être ainsi que si vous vous extrayez de la ronde des arguments médiatiques, qu’ils soient philosophiques, politiques ou dogmatiques. Nombreux sont ceux d’entre vous que l’entends être certains d’y voir clair, certains de ne pas tomber dans le piège des forces sombres. Alors, je vous affirme ceci : les nazis n’ont pas tous su qu’ils l’étaient ni ce que signifiait le nazisme. Les hommes et les femmes qui ont soutenu un tel mouvement étaient souvent des hommes et des femmes qui vous ressemblaient, qui croyaient « bien faire ». Ils ne savaient pas qu’ils étaient en réalité les tremplins inconscients d’une force qui les dépassait infiniment.

              Une partie d’entre vous, hommes de la Terre, est encore trop peu mûre pour éviter le même gouffre, car soyez-en convaincus, l’aspect de l’obstacle sera changé habilement. Que cela ne sème pas la frayeur dans vos esprits… lorsque l’on entreprend de déchirer le voile, d’expulser des écailles, chacun peut au contraire tressaillir de joie. Fuir les fausses quiétudes, ouvrir les yeux aussi grand que la lumière est grande est toujours une floraison de soi-même.

 

              Nous ne voulons rien d’autre que vous enseignez la floraison. La tâche que je vous propose encore une fois pour un tel sourire au soleil ne passe pas par l’emploi de désherbant qui chassera les herbes folles, mais par la préparation, la purification résolue du terrain… C’est donc à lui-même que je renvoie chacun d’entre vous plutôt qu’à l’assaut de quelque station perdue dans les neiges ou de quelque îlot rayé de toutes les cartes marines. Renvoyer une âme à elle-même signifie faire en sorte qu’elle sache avec fermeté ce qu’elle veut. La tiédeur n’est plus de mise, elle ne l’a jamais été pour ceux qui ont décidé de gravir la montagne de leurs peurs. Ainsi, si votre cœur est affermi dans ce qu’il veut pour l’instauration d’une ère d’amour et de sagesse, déjà vous agissez à la surface de la terre, vous n’êtes plus un amplificateur de brumes, un distillateur d’ondes hypnotiques. Votre tâche n’est pas de mener un combat en vous raidissant de toutes vos forces contre des organisations aux incroyables ramifications de matière – un petit nombre dont c’est le rude choix s’est chargé de cela. Votre tâche est de faire pourrir en vous toute résistance à l’avancée de l’espoir, à faire germer autour de vous toute raison d’espérer. Je vous demande ainsi, amis, de révéler en votre poitrine la pile d’énergie sur laquelle l’Ange de la paix va se greffer. Cela ne signifie nullement une béate passivité au fond de laquelle « on se persuade d’être certain que tout va s’arranger ». Espoir, Volonté et Amour font un excellent mortier… mais tout mortier ne trouve sa fonction que face aux pierres que l’on veut empiler. Vos pierres à vous, vont du premier pas que vous accomplissez chaque matin, au dernier regard que vous jetez sur le téléviseur chaque soir. Elles sont poreuses ou de granit selon ce que vous avez décidé de faire de votre vie ou, ne vous le dissimulez pas, selon la qualité du vent qui souffle. Les frères de l’Ombre ont compris ces mécanismes, ils vous offrent à chaque lever du soleil un zéphyr sous forme d’informations contradictoires, de querelles anesthésiantes et d’images plaisantes afin que vous puissiez nourrir votre nature mentale, émotionnelle et physique… pour un meilleur sommeil. Ils n’ont besoin que de cela… et vous croyez dès lors que le monde ne peut invariablement être fait que de cela. Ne rêvez plus votre vie, ne rêvez même plus que vous rêvez car il ne suffit pas de convenir que l’on rêve ou que l’on sommeille pour ouvrir les paupières.




THX 1138-2

 

 

 

              Je vous propose la réforme totale, votre vie l’exige. Sortez donc, vous qui m’entendez, sortez donc du troupeau des bouches qui haïssent et suivent néanmoins l’ennemi qu’elles se sont forgé ; vous n’y avez que trop traîné vos sabots et baissé la tête tout en montrant les dents. Il y a un pâturage au-delà de celui auquel vous vous croyez cantonner. Les milles querelles dont vous êtes les fidèles instigateurs, spectateurs et acteurs, qu’elles se déroulent dans l’arène sociale ou familiale, sont les premiers actes qu’obtiennent de vous les Frères de la non-lumière. Ils comptent sur votre participation comme vous comptez vous-mêmes sur vos appointements de fin de mois ! L’obtiendront-ils encore longtemps ? Vous leur avez tant et tant de fois serré la main que votre poignet s’est raidi en un geste machinal. C’est pour tout cela que mes pieds foulent à nouveau votre sol, pour que se cassent les habitudes, pour que se détendent les crampes de l’âme, les rictus de l’ego qui en vient à pleurer sans même toujours s’en rendre compte.

              Je vous ai parlé d’un peuple d’hommes ayant semé puis savamment entretenu les premiers éléments de la rouille qui attaque votre monde. Cette information devait vous parvenir mais je vous mets en garde contre le fait de vous polariser autour d’elle. Elle ne constitue qu’un élément de réflexion parmi tant d’autres. Il vous serait trop facile de rejeter la responsabilité de l’état de souffrance de la Terre sur un seul groupement d’hommes qui manipulent les leviers de certains mécanismes. Ces êtres sont certes des détonateurs qui se placent habilement aux intersections de la destinée humaine, mais à quoi sert un détonateur s’il n’est pas connecté à tout un dispositif favorisant et acceptant l’explosion ? L’explosif est bel et bien stocké en vous. Ici donc, pas plus qu’ailleurs, je vous l’affirme, ne voyez pas d’un côté le bien, de l’autre le mal, les victimes et les bourreaux. Il n’y a pas de lutte entre Dieu et Diable pour la seule raison que le Diable n’existe pas au même titre que l’Absolue Divinité. Il est une invention des cœurs meurtris qui étouffent sous leur propre sécheresse derrière l’amoncellement de leurs orgueils. L’Absolue Divinité réside au-delà même de l’idée du Dieu que vous pouvez concevoir dans la plus belle et la plus profonde des méditations. Sa réalité contient et résout en elle les deux plateaux de la balance. Le Diable, lui, n’est qu’une énergie débridée générée par les formes éparses de vie qui partent à la recherche de la Vie. Il est la masse informe des suffisances et des peurs que chacun de nous, particule de feu, sème, nourrit et rencontre plus ou moins sur son chemin de liberté.

  

 

Pfilm673941568605                 duvallchemofinal

 

 

 

              Ne le considérez pas autrement que comme une énorme énergie psychique mise en place par les couches successives de population à la surface des mondes. Il est le magma poisseux issu de toutes les petitesses et auquel chacun peut donner corps d’une façon ou d’une autre suivant sa force et la polarisation de son être.

              Ceux qui se servent de son épouvantail, de son nom et de la puissance que son égrégore peut momentanément conférer sont avant tout des êtres malades, profondément et souvent désespérément à la recherche d’eux-mêmes. Ils expérimentent la pénombre sous toutes ses formes parce qu’ils ont besoin d’aller jusqu’au bout du tunnel pour apercevoir la lumière. A vous de précipiter le temps où ils seront submergés par cette lumière et où ils ne se reconnaîtront plus qu’en Elle. Ce sera le temps où, vous aussi qui vous croyez « du bon côté », découvrirez la vraie Lumière et vous reconnaîtrez en Elle. L’avance de ce que vous appelez le temps ne dépend que de vous. Le temps est une mesure parfaitement modulable le long de laquelle vous pouvez vous déplacer et par laquelle vous pourriez dévoiler la Paix à la seconde même. Simplifiez tout, n’opposez rien… Oubliez le langage double par lequel les fantômes succèdent aux fantômes.

              Les forces de l’anti-Shambhala, mes amis, s’enracinent dans votre volonté de ne pas unifier puis engraissent par le plaisir que vous prenez à classer chaque élément de la Vie derrière des rubriques bien cloisonnées. Elles sont enfin forces de récupération de la moindre des potentialités, c’est-à-dire habiles dissimulatrices capables d’emprunter le vocabulaire de la Lumière.

              C’est sur ce point précis que j’entends maintenant m’appesantir car sans nul doute il représente une des caractéristiques les plus subtils par lesquelles la dislocation et la confusion s’en viennent. L’Ombre vient d’apprendre à parler de Lumière car elle a compris que, plus que par le passé, il y a des oreilles pour recueillir des mots de paix. Elle s’approprie donc des sonorités comme celle de l’Agartha à laquelle elle tente de donner une autre couleur en en faisant un de ses cris de ralliement. Elle usurpe des identités, des signatures afin de lancer des appels qui seront des mots d’ordre à des nouveaux conditionnements.

              Vous avez pu noter à quel point chacun aujourd’hui, de par votre monde, utilise le même vocabulaire de paix et presque d’amour. Il n’est pas un homme détenteur de pouvoir qui n’appuie son action sur la défense des principes de liberté, de tolérance ou de respect en une foi… Qui écouterait un chef d’Etat ou un économiste n’affichant pas quelque grand principe respectable ? Rares sont ceux qui déclarent des Guerres au grand jour. Il est bien connu que les peuples et les gouvernants ne font plus que se défendre et n’agressent plus. Les ministères de la guerre ont fait mine de baisser les armes et s’intitulent ministères de la Défense. Chacun préfère l’action sourde, souterraine, pernicieuse, pour maintenir face au monde le sourire et la poignée de main car chacun sait que la noirceur qui ressemble à la noirceur ne fait plus que de rares adeptes. Il lui faut se parer d’un manteau blanc, d’une noble cause, formulée selon une belle réthorique, toute de logique et faisant référence à la raison.

              De grands dirigeants, rois des faux-semblants, sont ainsi apparus à la tête de vos nations et apparaîtront encore. De grands inventeurs de « recettes cosmiques », tous maîtres en l’éternelle sagesse se profilent çà et là en vous offrant vos clés contre quelques « menus subsides »…

              Heureux, je vous le dis, celui qui se faufile entre tout cela, gardien clairvoyant des réelles voies d’accès qui mènent à son propre cœur, à sa propre volonté de décision et d’action. Heureux encore, celui qui, dans la jungle des arguments conserve la simple vision du But, lit de l’autre côté du mouvement des lèvres puis entend les mots au-delà des mots…

              Vigilance ne ressemble pas à méfiance. La méfiance est grande aiguiseuse de couteaux, inventrice de prétextes… La vigilance, quant à elle, signifie la patience et l’observation. C’est par son étroit couloir, si vous avez l’humilité d’en appeler au Père de toute vie, que les réponses vous seront données. L’obscurité, la souffrance sont donc des résultantes issues de deux forces qui se confondent en une à la surface et jusque dans les profondeurs de votre monde. L’une est de nature bien incarnée et agit sous la forme d’une organisation puissante aux immenses ramifications dans les milieux politiques, économiques, scientifiques et même religieux, l’autre est d’origine plus subtile mais non moins efficace ; elle provient de chacun de vous dont les pulsions nocives vont à tout instant grossir un sombre réservoir énergétique.

              La solution à tout cela ne peut se parer de plusieurs visages. Quel que soit l’aspect sous lequel vous pouvez considérer la question, je ne puis que vous suggérer trois mots qui, bien qu’ils fassent sourire plus d’un, représentent la maîtresse clé, face à une situation aussi cruciale : Amour sans limite.

              Actuellement la science est en possession de données pour changer les climats, désertifier des régions entières, créer des famines, donc des révoltes et par la même permettre des prises de pouvoir. Elle peut attacher des corps astraux sur des machines et ainsi créer comme à l’époque de l’Atlantide des robots semi-humains d’une grande performance. Elle sait induire à travers des channels, des paroles qui paraîtront venir du canal lui-même, elle crée des images dans des cerveaux choisis et fait prendre la fiction pour la réalité. Par des recherches sur les mutations transgénétiques, elle enlève les barrières qui rendaient intransmissibles les maladies de l’animal à l’homme. Elle est passée maître en guerre bactériologique et les virus ont peu de secrets pour elle. Elle invente des épidémies, expérimente de nouvelles maladies dans des pays d’Afrique, là où certains gouvernants plus soucieux de leurs pouvoirs et de leur fortune que de leur peuple, exploitent ce dernier en le vendant comme champ d’expérience.

              Les êtres qui veulent nous gouverner ont tout intérêt à faire régner en nous la peur et à y faire croître ce sentiment d’impuissance et de culpabilité qui nous rend si vulnérables. Il est ainsi plus facile d’imposer une dictature visible ou non et sous quelque forme qu’elle soit à des êtres fragilisés. La peur nous « colle à la peau », elle est autour de nous, présente sous de si nombreux masques que parfois on ne sait même pas qu’elle est là. Peur de perdre la face, son travail, ses amis, sa notoriété… peur de la nuit, du jour, des autres qui ne sont pas nous, peur du loup, de la maladie et j’en passe. Pourtant si nous réfléchissons, tout cela se résume en une seule grande peur, celle de mourir, de mourir à soi-même, à notre personnage, aux autres, à notre petite individualité. Que de conflits petits ou grands auraient pu être évités sans Elle !

 

.../... 

 



New-Order-11



 

 

 

 

   


 



 

 

Partager cet article

Repost 0