Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 01:10

La Loi de résonance ou d'attraction

Que faire quand cela ne fonctionne pas comme nous voulons ?

 

 

« Une collision de galaxies engendrée par la force de gravitation et d’attraction ? Ou alors, ces galaxies sont-elles tombées amoureuses l’une de l’autre, et cherchent-elles ainsi à fusionner ensemble pour connaître l’amour et le bonheur ? » Qui sait… Les forces et les mystères de l’univers sont insondables ! En tout cas, c’est une belle vision poétique !

Ce que nous devons savoir

La spiritualité est un chemin personnel, l’esprit n’est pas le mental.

L’esprit n’a rien de matériel : on peut seulement en observer les effets. L’esprit est le Soi androgyne d’origine Divine, l’âme est le Moi sexué qui peut être alternativement masculin ou féminin, c’est ce qu’on appelle le « moi profond, ou supérieur ».

Notre identité première

Qui sommes-nous en réalité ?

Cette Mémoire originelle, c’est bien sûr celle de notre identité première. C’est celle que certaines Traditions associent au Soi, par opposition au Moi qui, quant à lui, est la résultante des masques portés par l’enfilade des égos secrétés et utilisés par une âme au cours de ses innombrables incarnations. Voilà pourquoi nous sommes tous des êtres-gigognes.

Une fois cela assimilé, il faut maintenant comprendre que les réalités denses que nous expérimentons à travers la succession des personnalités qui constituent notre Moi global sont recouvertes par la réalité vibratoire du Principe de l’âme, momentanément sexuée, une réalité qui est elle-même recouverte par la projection du Principe de l’Esprit qui est androgyne, non sexué.

Clarifier notre perception de la Vie à partir d’un tel schéma est capital même si cela demande une « petite gymnastique de l’esprit ».

C’est déjà s’ouvrir à de véritables perspectives d’avancement et s’autoriser un changement de niveau de conscience.

C’est aussi mieux comprendre la fonction et le but suprême des tâtonnements et apprentissages, parfois rudes, qui façonnent le fond de notre être au fil des incarnations.

C’est enfin poser un regard différent, cicatrisant et ennoblissant sur tout ce qui est et qui, trop souvent, nous fait souffrir.

Pour résumer tout ceci, je dirais qu’il est donc guérissant de réaliser pleinement que le karma n’est en aucun cas un moteur à fonction punitive mais bel et bien une dynamique basée sur l’équilibre et l’équité. Le résultat d’une Intelligence qui vise petit à petit à nous enseigner afin que nous retrouvions la Mémoire au sommet de la chaîne de nos souvenirs.

Il en résulte que les masques et les ruses engendrées par la Maya (illusion) ne sont finalement rien d’autre que les outils de déblaiement inventés par le Soi, l’Esprit (unité et parcelle divine), afin qu’il puisse lui-même s’expansé et réintégrer le Divin.

C’est une véritable initiation que de parvenir à saisir cet ensemble de vérités et à l’intégrer jusqu’au plus intime de notre cœur, là où réside notre atome-germe.

La Loi de résonance ou d’attraction

Ce qui relève de la spiritualité, c’est ce qui concerne cette partie profonde et impalpable du Soi qui est en nous que l’on nomme l’Esprit, en laquelle repose les notions de volonté, d’amour inconditionnel, de force morale, de pardon et de compassion.

En ce qui concerne la loi de résonance ou d’attraction, celle-ci n’est pas une loi spirituelle, à proprement parler, mais neuroscientifique et « psi », en ce qui concerne le rôle de l’émetteur/récepteur humain, et physique en ce qui concerne la circulation de l’information dans l’environnement.

La considération de son fonctionnement au niveau de l’entité humaine fait apparaître que la programmation mentale indispensable à la mise en action consciente de ce phénomène relève de l’indissociabilité corps/mental, et tant que l’homme est esprit dans un corps, il ne peut en être dissocié.

Là où l’esprit, ou l’âme, entre en jeu, c’est en ce qui concerne le libre arbitre, le libre choix moral des raisons d’utiliser ces lois de la Nature.

La spiritualité c’est aussi la compassion, le don de soi, la noblesse d’âme, le pardon, la générosité, le non-jugement, la patience, l’altruisme, toutes ces vertus spirituelles découlent d’un seul et unique principe primordial : l’Amour.

Or l’Amour, source de tout principe spirituel, osons le dire, est d’origine Divine, est un amour inconditionnel qui ne cherche pas son propre intérêt mais celui de l’autre. Il serait absurde de prétendre aimer autrui si l’on se déteste soi-même ; mais l’amour de soi doit être bien compris. Il ne s’agit pas de passer des heures devant sa glace à se dire « je t’aime » et à se complimenter sans arrêt, mais réside dans l’acceptation de soi, tel que l’on est, et dans la perspective de ce qu’il est possible d’améliorer.

Utiliser vos capacités spirituelles en ce qui concerne la loi de résonance vous aidera par contre à révéler la meilleure version de vous-même.

Vous réalisez n’implique pas nécessairement de devenir égoïste ou orgueilleux ; c’est, et ce doit être surtout un moyen de pouvoir mieux donner autour de soi.

Votre esprit est aussi celui qui devrait vous souffler continuellement que la recherche du bonheur est un voyage supérieur dont le but n’est pas uniquement d’obtenir et de cumuler les biens et le confort matériels, mais avant tout de chercher, en vue de son bien propre et de celui d’autrui, à devenir chaque jour une personne un peu meilleure.

L’esprit a pour première capacité le libre arbitre, et c’est lui qui va vous orienter dans vos choix de vie, en prenant la responsabilité de ces choix et de leurs conséquences.

Le mental quant à lui, est soumis aux directions de l’esprit, le libre arbitre et l’intelligence ; mais ce mental (ou psychisme), s’il est influencé par les impulsions de l’esprit, reste totalement lié au corps : il englobe les données renvoyées par le corps, par le biais des sens, des émotions (qui sont des processus neurochimiques), au moyen d’échanges constants d’informations, qui s’influencent et se renforcent mutuellement. Ces renforcements permanents ont fini par constituer votre programme de fonctionnement : ce que vous appelez votre personnalité, ou faussement, votre « nature ».

Quant au cerveau, il est l’interface entre le corps et l’esprit : il est l’organe qui reçoit et traite les informations de votre moi supérieur, et celles provenant de vos sens et de vos ressentis/réactions corporels, de votre environnement.

Le développement personnel travaille essentiellement sur l’alignement de votre système corps : sens, énergies – mental : traitement de l’information, croyances, apprentissage, recadrage, etc. – esprit : valeurs, aspirations profondes – afin de vous conduire à la pleine réalisation de vous-même et de vos objectifs de vie.

Le fonctionnement de la loi de résonance, quant à lui, relève de lois de la nature, de lois physiques, pourrait-on dire, et actuellement, les champs d’exploration issus de la physique quantique pourraient bien sous peu avancer une explication sur le fonctionnement de cette loi. De la même manière qu’on ne voit pas les ondes radio, ni même le vent, nous en constatons les effets ; il en est ainsi de la loi de résonance ou d’attraction.

En conclusion : La loi de résonance ou d’attraction est un état de fait dont on peut soit subir les conséquences, soit profiter des avantages, puisqu’elle ne fait que répondre (résonance) à nos propres émissions vibratoires (informations) qui dépendent directement de notre programmation consciente, conséquence d’une reprise de contrôle. Nous devons décider des informations et croyances que nous choisissons de laisser imprégner notre subconscient.

Comment fonctionne cette loi de résonance ou d’attraction

Concrètement, que dit cette loi d’attraction ?

Tout ce sur quoi vous focalisez votre attention et qui occasionne chez vous un état émotionnel marqué et durable tend à devenir réalité. Que ce soit une aspiration ou une crainte.

Mais attention : cela ne signifie pas que vous allez « matérialiser » immédiatement ou presque toute pensée dominante.

Votre programmation subconsciente joue un rôle déterminant. Toute la question est, par conséquent, d’apprendre à contrôler ses pensées et émotions, son état d’esprit dominant : c’est là ce qui fera toute la différence, et vous permettra de mettre cette vérité d’observation à votre service, plutôt que d’en subir les conséquences.

La plupart des gens endurent cette loi sans en être conscients.

Prenons par exemple cette fameuse « loi des séries » : Une suite de chance ou de malchance, cela n’a pas de sens.

Demandez-vous un instant pourquoi certaines personnes seraient dotées de chance et d’autres de malchance ? Selon quel favoritisme ou bien quelle injustice ? Avez-vous une réponse satisfaisante ?

Pourquoi la chance ou la malchance auraient décidé de se préoccuper de vous ? En fonction de quel critère vous favoriserait-on ou au contraire vous nuirait-on ?

En toute logique, cela n’a aucun sens.

Il faut donc qu’il y ait une autre explication.

Prenons donc pour base cette observation avérée que tout état d’esprit dominant, vécu sur le long terme ou bien ponctuellement mais avec une décharge émotionnelle puissante, tend à attirer vers vous des circonstances ou personnes se situant « sur la même longueur d’onde ».

Cette loi des séries s’explique ainsi beaucoup plus logiquement.

Imaginons que, dès le matin, un événement fâcheux se produise. Celui-ci va immédiatement vous perturber, vous agacer, vous démoraliser, vous inquiéter. Pour peu que cet événement ait eu suffisamment d’impact sur vous, votre état d’esprit va s’en trouver considérablement affecté : en positif comme en négatif. Vous allez donc attirer vers vous de façon d’autant plus rapide que votre état émotionnel est concerné, d’autres événements entrant en résonance avec celui-ci.

Ceci jusqu’à ce que l’onde de résonance s’atténue, suffisamment pour ne plus rien provoquer. Si vous vous laissez affecter par un événement quelconque, voici ce qui va se produire et vous direz « Je n’ai décidément pas de chance aujourd’hui : tout s’acharne contre moi ! » Ou bien « Aujourd’hui, c’est mon jour de chance ! »

En complément d’explication, il faut comprendre aussi que la manifestation d’événements positifs ou négatifs peut ne pas intervenir immédiatement. Elle peut, en effet, être une sorte d’écho d’une période d’euphorie ou de stress passée, survenant à distance de celle-ci.

L’un dans l’autre, rien n’arrive « par hasard » : votre attitude envers la vie est déterminante pour favoriser ou défavoriser votre chemin, vos initiatives, vos projets.

Votre état d’esprit dominant est également impliqué de façon extraordinaire dans votre état de santé, votre niveau d’énergie globale, vos capacités de guérison.

Une conclusion s’impose d’emblée :

Si vous êtes de ces personnes qui passez vos journées à regarder le verre à moitié vide plutôt que de le voir à moitié plein, si vous vous attardez sur ce qui n’a pas fonctionné de suite comme vous l’auriez souhaité, si vous trouvez toujours des occasions de vous plaindre, de vous positionner en victime des autres, des circonstances, vous pouvez être certain que les choses ont de grandes chances de ne jamais tourner à votre avantage. Vous entretiendrez un cercle vicieux : le négatif attire le négatif, comme le positif attire le positif.

Pourquoi ? Vous allez comprendre.

La Loi de Résonance ou d’Attraction est un processus qui fonctionne à deux niveaux

Le plan neuroscientifique

Lorsque vous focalisez sur une question ou un but, votre cerveau, conçu à l’origine pou garantir votre survie, va interpréter l’information en mode « binaire » en fonction des émotions associées.

En clair :

1 = bon, bénéfique, essentiel, c’est un besoin important pour vous.

0 =  dangereux, néfaste, nuisible, à éviter.

Dans les deux cas, il va envoyer le même ordre à votre corps ainsi qu’à votre subconscient : repérer tout ce qui se rapporte à l’information donnée, dans votre environnement et vos mémoires implicite (inconsciente) et explicite (consciente). Que ce soit pour obtenir, réaliser, ou éviter, vous protéger, la zone de votre cerveau responsable du filtrage des informations utiles, appelée Système d’Activation Réticulaire, sait qu’elle doit passer cette information en mode prioritaire. Ce système s’active donc dans le sens de l’information/émotion reçue.

Les conséquences directes seront que vos sens vont capter dans l’environnement toutes les informations relatives à ce message. Par exemple : Vous avez décidé qu’il vous fallait telle voiture : vous allez vous mettre à la voir de plus en plus autour de vous. Vous souhaitez vous lancer dans telle activité : vous entendrez parler partout, vous percevrez un maximum d’information à ce sujet.

Vous serez aussi plus affuté sur le plan perceptif, c’est-à-dire que vos sens et votre attention seront naturellement affinés, percutants, en présence de toute informations relative à votre centre d’intérêt.

Le SAR peut également s’activer lors d’émotion négatives comme la peur, les craintes, dans le cadre de votre projet et vous mettre en condition de capter dans l’information environnante tout ce qui pourrait les confirmer : une première bonne raison de ne se focaliser que sur le positif et de partir gagnant.

Concentrez-vous sur ce que vous voulez et non sur ce dont vous ne voulez pas ou plus dans votre vie.

Le plan quantique/information

Votre cerveau émet de l’information sous forme de fréquences vibratoires. D’intéressantes études menées par des instituts scientifiques ont mis en évidence que le cœur possédait lui aussi un champ magnétique, soixante fois supérieur à celui du cerveau, et qu’il était capable de percevoir l’information bien avant ce dernier. L’humain est un véritable émetteur/récepteur d’information, qui se synchronisent avec les fréquences similaires, qu’elles soient humaines ou environnementales à l’échelle de l’Univers.

En fonction de l’information dominante, de celle qui est émise avec le plus de précision et de puissance, vous entrez en quelque sorte en résonance avec les informations similaires, et commencez à les attirer dans votre environnement direct. Ne vous est-il jamais arrivé de penser à une personne de laquelle vous n’avez pas de nouvelles depuis longtemps, et de recevoir le jour même ou le lendemain un appel téléphonique, une lettre, ou même de croiser cette personne alors que vous ne vous y attendiez pas ?

A l’inverse, vous redoutez fortement de rencontrer untel ou unetelle… et vous tombez nez à nez avec lui ou elle là où vous ne l’attendiez pas !

Votre cerveau ne comprenant pas la négation, que vous pensiez à cette personne d’une façon négative ou positive n’a pour lui aucune incidence : vous y avez pensé suffisamment fort pour émettre l’information suivante : l’image de cette personne. En conséquence, vous l’avez attirée dans votre environnement.

Ces deux processus en un, fonctionnent simultanément et dans le même objectif : vous amenez à réaliser votre but.

En focalisant sur votre objectif avec l’état d’esprit adéquat : Vous vous conditionnez à être le plus efficace possible en matière de perception des informations essentielles. Vous provoquez une résonance qui attire dans votre environnement toute une série d’informations et d’événements liés à votre but. Il est donc capital que vous soyez motivé, enthousiaste, déterminé et que vous vous efforciez d’adopter un état d’esprit positif.

J’insiste encore une fois : ne pensez qu’à ce que vous voulez expérimenter !

Physique quantique, information et loi de résonance

Les scientifiques, en particulier les spécialistes de la physique quantique et de la physique de l’information, nous expliquent que tout est vibration.

Prenez un bloc de glace, en le chauffant, nous allons élever la fréquence vibratoire de ses molécules. Nous obtenons de l’eau. Il s’agit toujours de la même substance, mais elle a changé de consistance. Continuez de chauffer (et donc d’élever la fréquence vibratoire), vous obtenez de la vapeur d’eau. En conséquence, entre l’état solide et l’état gazeux, tout n’est qu’une question de fréquence vibratoire.

La mécanique quantique affirme que la matière en apparence solide est en fait de l’énergie dont la fréquence vibratoire a été considérablement abaissée. Lorsque les physiciens observent un atome, au-delà du noyau et des électrons qui gravitent autour de lui, ils constatent que ces particules sont elles-mêmes constituées de microparticules et de vide.

La théorie des cordes affirme que tout, absolument tout, est constitué de cordes d’énergie microscopiques, qui vibrent en permanence. La forme que prend la matière est déterminée par ces fréquences vibratoires.

Nous sommes nous-mêmes constitués d’atomes, par conséquent, nous sommes des êtres vibratoires. Nous émettons de l’information.

Nikola Tesla aurait même expliqué : « Si vous voulez trouver les secrets de l’Univers, pensez en termes de fréquences, d’énergies et de vibrations. »

John Wheeler, de son côté, affirme : « A présent, je pense que tout, absolument tout dans l’Univers, se résout, finalement, à de l’information. »

Dans le domaine de la recherche scientifique, certains physiciens s’intéressent à présent de près à la physique de l’information, une discipline en plein essor actuellement.

Il faut tenir compte en tout ce qui concerne l’Homme, des influences et interactions réciproques entre lui-même et cet environnement, qui inclut : la société, la nature, les lois physiques, les ondes, les énergies, l’univers…

Au regard des dernières découvertes scientifiques et des études actuellement en cours, il apparaîtrait que l’information est à l’origine de toute énergie/matière, et qu’elle est omniprésente dans l’environnement.

Une première piste d’explication de notre loi est la suivante :

Selon le principe des fréquences vibratoires similaires qui s’attirent immanquablement, les informations que nous émettons au sujet de ce qui nous importe le plus : aspirations, projets, valeurs, émotions, sentiments… attire dans notre environnement direct sous forme d’informations, d’événements, de personnes ou de circonstances, les fréquences vibratoires de nature similaire.

Une autre explication possible, plus récemment envisagée celle-ci, découle de la théorie de la double causalité.

Pour appréhender ce concept, il faut faire abstraction du temps, qui dans l’absolu n’existe pas (le temps n’étant qu’une conception humaine déterminée par le mouvement et l’action) et adopter ce que l’on nomme dans le milieu cinématographique le « point de vue de Dieu », c’est-à-dire la vision la plus globale, totale des événements, dans laquelle toutes les potentialités existent simultanément.

La loi de résonance, d’après cette théorie, pourrait s’expliquer par le fait que votre libre arbitre en émettant une intention (donc en faisant un choix), vous oriente comme un émetteur récepteur quantique sur la fréquence de la potentialité correspondante, laquelle vous dirige ensuite vers sa réalisation.

Comment la loi de résonance répond à votre engagement

Une fois que vous aurez décidé de changer, de devenir une personne positive, combative et motivée, vous allez pouvoir constater que progressivement, non seulement vous changez, mais votre environnement, les événements, les circonstances commencent à changer eux aussi.

Vous aurez l’impression d’avoir de plus en plus de « chance ».

Des phénomènes appelés « synchronicités » vont commencer à se produire.

Une synchronicité est, en quelque sorte, une coïncidence, mais dans notre cas, une coïncidence heureuse, allant dans le sens de votre recherche/demande/souhait/projet/désir.

Par définition, une synchronicité est l’occurrence simultanée de deux (ou plusieurs) événements sans lien de causalité, mais prend un sens pour celui qui la perçoit. (Carl Gustav Jung, psychiatre et père de la psychologie analytique).

Il peut s’agir d’une rencontre précisément ou indirectement opportune, d’une information qui vous parvient « juste au bon moment », d’une solution à un blocage qui se présente comme par enchantement alors que vous n’auriez jamais pensé chercher de ce côté, d’un événement inattendu qui vous apporte la solution, ou vous met en relation avec la bonne personne au bon moment.

C’est en étant attentif à ces signes que vous identifierez les échos de la résonance informationnelle à votre engagement.

Je précise bien « engagement », car il ne suffit pas d’une simple et vague idée, envie, souhait, etc.

Pour déclencher ces synchronicités, il faut un véritable engagement, c’est-à-dire que le but fixé doit vraiment vous tenir à cœur, être en parfaite adéquation avec vos besoins et vos valeurs, que vous soyez prêt à en assumer les conséquences (que vous aurez auparavant parfaitement mesurées, sans vous mentir cela va de soi), et que vous soyez prêt à recevoir votre réponse, à atteindre cet objectif.

Votre souhait, vos valeurs, vos attitudes, votre engagement et votre motivation doivent être en parfait alignement, orientés dans une même  direction. C’est lorsque vous signerez cet engagement par une première action concrète (même un petit pas) dans sa direction que les synchronicités se déclencheront. Décider, c’est passer à l’action.

Vous pourrez faire toutes ces choses mais sachez que même si vous lisez les meilleurs livres, participez aux meilleures conférences, séminaires, etc. vous n’avancerez jamais, rien ne se produira si vous ne passez pas à l’action !

C’est cela, l’engagement !

Et c’est précisément l’un des principaux ingrédients que l’on oublie trop souvent de vous donner. Vous devez agir dans le sens de votre demande/projet/résolution de problème/objectif, non seulement en mettant en pratique de manière régulière et persévérante vos techniques de reprogrammation, mais aussi en entretenant et renforçant votre motivation et en faisant votre part, c’est-à-dire tout ce qui est en votre pouvoir dès maintenant pour faire avancer les choses.

Il est également important de souligner, car trop peu dit ou pas du tout, que dans la Vie et dans l’Univers les choses sont doubles à la fois Positif et Négatif – Ombre et Lumière – Bien et Mal. Ainsi, la Pauvreté c’est à la fois un bien et un mal, c’est-à-dire c’est un bien pour apprendre à avoir une vie modeste,  humble, dans l’anonymat, vivant du simple fruit de son travail et la sublimation des désirs passagers et futiles ; c’est un mal si la pauvreté abaisse, avilie l’Homme et l’empêche de mener une vie normale et digne de la condition d’être humain. La Richesse c’est également un bien et un mal, c’est un bien quant elle élève une personne au-delà de sa condition pour améliorer son existence, aider sa famille, ses proches, ses amis et être une aide et un soutien à la société et au monde, en participant à la création de richesse et à la croissance, mais c’est également un mal si la Richesse et la Fortune servent à l’égoïsme, à la superficialité, à la futilité, à la mondanité, au paraître, à l’hypocrisie, à la mesquinerie, à la perversité, à l'orgueil et à la prétention, à la corruption, à la manipulation, à la domination, à la séparation, au Pouvoir despotique et à la tyrannie de l’avoir sur l’être. L’égoïsme est aussi un bien et un mal, c’est un bien parce qu’il permet de s’aimer soi-même avant toute chose et de prendre soin de soi, de prendre sa vie en main et ses responsabilités mais c’est également un mal si cela vire à un égoïsme forcené, à l’égocentrisme, au nombrilisme, à vouloir être le « centre de l’univers » autour de sa « petite personne ».

Toute l’attitude nous est donc donnée en fonction des motivations et de l’intention vibratoire de chacun.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires