Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2021 7 30 /05 /mai /2021 01:27

Jan Amos Comenius

Le père spirituel du Mondialisme

 

 

Partie 3 : Lux in Tenebris

Comenius publia en 1657 à Amsterdam « Lux in Tenebris ». Dans ces prophéties on imaginait la destruction de l’Eglise Romaine et de  la Papauté, vue comme l’Antéchrist, à travers une conjuration orchestré par des peuples du Nord, des Tartares et des Turcs.

Dans le programme de Comenius, précurseur du mondialisme moderne, une super-Eglise aurait dû surgir des ténèbres comme source de lumière, super-Eglise qui aurait intégré toutes les religions à travers les Consistoires nationaux, les Eglises nationales, pour arriver, au nom d’un humanisme unitif à caractère philanthropique et tolérant, à proclamer l’égalité et la même dignité de toutes les religions.

Mais un tel projet rencontrait des obstacles formidables, tels que la doctrine catholique, la hiérarchie, le magistère papale et, dans le domaine politique, la maison des Habsbourg : Comenius s’acharnera contre eux, souhaitant la destruction de celle qu’il définissait « La Superbe de l’Antéchrist », l’ « Idolâtre », et la suppression de son représentant, le Pape, qu’il surnomme « l’Idole ».

Voici quelques passages significatifs de la pensée de Comenius, extraits de « Lux in Tenebris » :

« - Le Pape est le grand Antéchrist et la Prostituée de Babylone.

- La Bête, que porte la Prostituée, est le Saint Empire Romain : en particulier la Maison d’Autriche.

- Dieu ne tolérera plus longtemps cet état de choses : au contraire il détruira enfin le monde des impies dans un déluge de sang.

- Pour cela il mettra en tribulation le Ciel et la Terre, c’est-à-dire il dressera tous les Peuples les uns contre les autres afin de provoquer un chaos tel qu’il ne s’en est jamais vu.

- Ceci adviendra au moyen des peuples provoqués par leur tyrannie, qui se précipiteront des quatre parties du monde.

- Les premiers seront d’ailleurs les peuples du Nord et de l’Orient.

- Ils tenteront en vain séparément d’atteindre leur fin, enfin de leur union sortira l’œuvre de Dieu.

- Et cela se fera avec une rapidité inouïe en une seule année, en un seul mois, en un seul jour, en une seule heure à la stupeur du monde entier.

- Les Turcs et les Tartares interviendront et organiseront cette œuvre.

- Grâce à eux, ils rapporteront la lumière de l’Evangile.

- Il y aura une Réforme universelle du monde avant la fin des siècles.

- Les lois et la forme de cette réforme sont prescrites : afin que meurent les idoles et les idolâtres, et que partout refleurissent le très pur culte de Dieu. »

Texte vraiment prophétique et de grande actualité y sont décrites la Première Guerre mondiale qui balayera de l’Histoire la Maison d’Autriche, l’attaque maçonnique contre la Papauté à travers les guerres du siècle passé qui culminent avec la brèche de la Porta Pia en 1870 qui la privait d’indépendance économique et politique, l’infiltration moderniste, les Concordats et le coup de maître de Vatican II.

Il est curieux de constater comment le thème de la destruction de l’Eglise Catholique « en un an, un mois, un jour, une heure » est décrite comme la prostituée de l’Apocalypse.

Le « Dictionnaire Universel de la Franc-maçonnerie » écrit par des maçons affirmera à propos de Comenius :

« Il entrevoyait déjà dans le sillage de Georges de Podèbrady, roi de Bohême (1458-1471), une Europe unie, Comenius, que Michelet appelle « le Galilée de la pédagogie », se démontre là l’un des plus grands internationalistes, pensant même à créer une langue plus souple que le latin. Toutes ces idées nous les retrouverons chez certains maçons et particulièrement au 18e degré du Rite Ecossais, ce qui permet à juste titre à la maçonnerie de considérer cet homme Comenius extraordinairement en avance sur son temps, si non comme un ancêtre direct, tout au moins comme l’un de ses guides spirituels ».

Comenius est le prophète d’une dictature mondiale des initiés, une dictature des élites qui se considèrent éclairées d’en haut, fondée sur une super-religion œcuménique.

A travers l’histoire depuis l’Antiquité, en passant par le Moyen-âge, la Renaissance et le Siècle des Lumières, il y a toujours eu des hommes et parfois aussi des femmes d’exception qui ont marqué, influencé et imprégné l’histoire de leurs savoirs, de leurs sciences et souvent de leurs presciences (dans le bien et parfois malheureusement dans le mal). Ils ont voyagé en Europe, sillonné les routes et les campagnes à dos de mulet ou à cheval, animé par une foi ardente en Dieu, en la transcendance, aux Forces et aux Régents Supérieurs qui dirigent notre monde et le système solaire, fréquenté les princes et les rois, donné des conseils, influencé leurs décisions dans le but de leurs projets synarchiques mondiales, ils se sont initiés aux mystères ésotériques les plus secrets (Alchimie, Kabbale, Hermétisme, Gnose, Magie, Théurgie) dans le but de contacter des Forces Supérieures sur les plans subtils qui dirigent notre planète pour favoriser leurs projets subversifs pour ceux qui travaillent sur l’aspect sombre de l’énergie... Il existe, bien sûr et fort heureusement leurs pendants positifs la Grande Loge Blanche qui veille à l’équilibre des forces et au maintien de l’ordre cosmique, de la vie et de la conscience pour toutes les formes de vie et qui agissent si nécessaire avec discrétion... Néanmoins, ils sont de véritables visionnaires en avance de plusieurs siècles sur leurs époques ! Dans la quête de la vérité, la difficulté réside dans l’étude de l’origine des maux qui traversent notre époque moderne...

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires