Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2022 3 02 /03 /mars /2022 02:28

Un tir nucléaire dans la nuit et dans la Finance Mondiale

Faux-semblant et improbable

ULTRA TOP SECRET

 

 

« L’argent va à l’argent. » Proverbe français.

« Ce que l’argent a défait. L’argent le refait. » Proverbe anglais.

« Plaie d’argent n’est pas mortelle. » Proverbe français.

« L’argent, ah ! Fléau des humains ! » Sophocle, Antigone.

« L’argent coûte souvent trop cher. » Ralph Waldo Emerson.

« Argent : cause de tout le mal. » Gustave Flaubert.

« L’idée même de l’Amérique repose sur l’espoir de gagner de l’argent, puis de faire plus d’argent avec cet argent, et enfin de faire énormément d’argent avec beaucoup d’argent. » Paul Erdman.

« Si l’argent est le lien qui me lie à la vie humaine, qui lie à moi la société et qui me lie à la nature et à l’homme, l’argent n’est-il pas le lien de tous les liens ? Ne peut-il pas dénouer et nouer tous les liens ? N’est-il pas non plus de ce fait le moyen universel de déchirement et de séparation ? Il est la vraie monnaie divisionnaire, comme le vrai moyen d’union, la force chimique et universelle de l’aliénation sociale. » Karl Marx, Manuscrits de 1844.

« Ephésiens, puisse le développement de l’avoir ne pas vous manquer de telle sorte qu’éclatent pleinement les preuves du pervertir de votre être. » Héraclite, Fragments sur la nature de l’être.

Renseignements, opérations, mesures et contre-mesures

Dans le domaine du renseignement politique, économique, financier, militaire et scientifique, il existe différentes types de techniques concernant la collecte, le camouflage, le secret et le brouillage de l’information.

La vie est étrange car par le plus grand des hasards si l’on peut dire, un individu, le héros de l’histoire, se retrouve en quelque sorte mêlé au cœur de la Finance Mondiale grâce à des contacts d’affaires bien ciblés et des amis placés au bon endroit. C’est quelque chose qu’il n’était pas possible de prévoir, qu’il n’avait pas prévu, et qui tombe dessus sans prévenir. La possibilité de réaliser des opérations financières à XXX Milliards de dollars et même jusqu’à 1 Trillion de dollars, soit 1000 Milliards de dollars pour des clients extrêmement fortunés. Des opérations financières secrètes que même les places financières mondiales ne sont pas au courant avec des effets de levier gigantesque beaucoup plus important que : Bourses, NASDAQ, New York Stock Exchange, Actions, Obligations, SICAV, FCP, Fonds Spéculatifs, Hedge Funds, etc.

 

 

Des opérations financières supérieures à ce qui existent à Wall Street, à la City de Londres et à la Bourse de Paris CAC40. Même les financiers suisses ne sont même pas courants de l’existence de ce type d’opération.

Ce sont des opérations financières légales mais tenues secrètes, réservées à des initiés de hauts niveaux, à destination des 1 % les plus riches de la planète. Un club d’affaire financier qui n’est uniquement accessible que par cooptation. C’est « l’œil » de l’initié, dans un triangle, occultisme et finance mondiale. Le cœur de la finance américaine et mondiale.

Des sociétés et des hommes d’affaires très riches et très puissants. Des opérations spéciales où comment rendre des Milliardaires Multi-Milliardaires et toucher des commissions énormes au passage. Des opérations financières de hauts niveaux réservées à des clients fortunés occidentaux uniquement (exclues l’Afrique, la Chine et la Russie) raisons stratégiques et géopolitiques obligent. Seules les Autorités américaines décident qui doit renter ou pas dans ce type d’affaires et d’opérations financières. Ils sont les seuls juges en la matière, et les clients Milliardaires sont obligés de s’y conformer, sinon gare aux sanctions financières et judiciaires.

Des opérations surveillées par les services de renseignement américain. Où comment les traders, les clients, les partenaires d’affaires et les intermédiaires se retrouvent sur écoute par des Agents Fédéraux (CIA/FBI) le temps de la réalisation de ces opérations.

Les médias (Presse écrite, télévision, radio, chaînes d’informations continues) ne sont pas au courant de ce type d’affaires et d’opérations. Le cinéma ? Hollywood ? Encore moins… Les réseaux sociaux comme Youtube, Facebook, Instagram et autres sûrement pas…

Les spécialistes de la Bourse et de la Finance ne connaissent pas et ne sont pas au courant de ce type d’opérations financières. Les leaders qui ont des chaînes Youtube sur le sujet de la finance, de la bourse et du trading ne connaissent pas non plus, et ne peuvent pas y accéder. Un ancien Trader ayant travaillé à la City de Londres, et vendant aujourd’hui ses conseils et ses formations sur la bourse et la finance sur Youtube (assez connu) et sur son site web ne connaît absolument pas non plus, et ne peut pas y accéder également. Personne dans le milieu classique de la finance ne peut y avoir accès à ce type d’opérations financières. Absolument personne, sauf le héros de l’histoire avec ses amis et partenaires d’affaires, son groupe. Eux-seuls peuvent introduire des clients Milliardaires pour réaliser ce type d’opérations exceptionnelles. Mais il est impossible d’en dire plus… C’est TOP SECRET !

 

 

Mais c’est aussi l’application d’une doctrine capitaliste la plus dure et la plus sévère. Un impérialisme financier le plus total. Une domination totale et sans merci du monde de l’argent et de la finance. Le héros de cette histoire va avoir un lourd combat à mener dans un monde impitoyable qui n’a rien à faire de ses valeurs spirituelles ou philosophiques. Et si les Forces du Mal tiraient les ficelles en arrière coulisses et essayaient de le corrompre et de le faire chuter ? L’Enfer est toujours pavé de bonnes intentions… Les Forces des Ténèbres tissent toujours leurs toiles sur les désirs humains inassouvis. Les démons cherchent-ils la faille ?

La ruse du démon ? C’est se montrer sous son plus bel aspect, se montrer sous une belle apparence. Il ne se présentera rarement sous les traits d’un pauvre mendiant en guenille, laid et hirsute mais plutôt sous la belle apparence d’un bel homme, très beau, élégant et distingué, séducteur, charismatique, avec une aura magnétique, et riche voire très riche et très puissant. Il saura répondre aux attentes de sa victime potentielle, et combler ses failles psychologiques, spirituelles, affectives, sociales et financières. C’est l’attraction fatale ! Et ainsi remplir son rôle et son œuvre vampirique et méphitique séculaire. Car le démon connaît les besoins, les désirs et les attentes de l’âme humaine. Quand l’âme est dans le désespoir et est en manque de reconnaissance sociale ou en manque d’amour, alors cela peut-être le déclencheur de l’attraction et de la rencontre fatale, la victime subit une marque au fer rouge qui imprègne de façon indélébile l’âme pour des années voire pour toute la vie. Et là, l’homme providentiel, l’homme idéal se présente comme par miracle mais est-ce vraiment le cas ?

Le héros de l’histoire aime et apprécie les très jolies femmes, élégantes, féminines, chics et sexy. Des femmes qui ont de la personnalité, qui ont quelques choses de particuliers, qui émanent un rayonnement singulier, qui ont une âme en quelque sorte… Mais s’il aime et admire ce genre de femme c’est que lui-même en est forcément l’équivalent au masculin : beau, grand, distingué, élégant et sexy (une beauté et une prestance « jamesbondienne »). Il réalise que le monde ne serait pas aussi beau et merveilleux si les femmes n’existaient pas. Elles apportent une touche, une note particulière à la vie, au-delà même du fait qu’elles enfantent pour donner naissance à de nouveaux êtres, c’est plus que cela encore… Elles sont l’incarnation de la beauté de l’Amour ! Le charme et le magnétisme qu’elles dégagent font qu’il est bien difficile à un homme de ne pas y succomber. Elles symbolisent la toute Puissance incarnée de l’Amour ! Elles représentent la possibilité de connaître et de vivre quelque chose d’exceptionnelle, de beau, de merveilleux, de puissant et de fort dans le domaine de l’amour et de la passion amoureuse. Une telle femme exceptionnelle, et il y en a beaucoup au contraire, certaines le sont déjà et d’autres ont les capacités en elles-mêmes de le devenir, car tout est toujours en évolution et rien n’est statique.

 

 

Ce genre de femme hors du commun se voit, se repère dès la première rencontre, dès le premier regard échangé. On sait que l’on a affaire à une femme qui fait dire que : « Cette femme-là a quelque chose de spéciale, elle n’est pas comme les autres. Elle dégage quelque chose, un rayonnement, une aura. Dès le premier contact, on est déjà transporté comme dans un rêve ou dans un autre monde ». C’est sa façon d’être, sa gentillesse et sa bienveillance bien sûr, mais aussi son intelligence, sa beauté, son élégance, son dynamisme, sa joie de vivre, sa façon de communiquer avec les autres et de partager ses valeurs. Et là, on réalise que l’on a affaire à une femme qui est capable de donner beaucoup aux autres, qui est capable de donner beaucoup d’amour à un homme, une femme qui rêve d’amour et de passion amoureuse qui porte vers la transcendance, et qu’elle souhaite le même retour en échange, un homme capable de la comprendre, de l’apprécier à sa juste valeur, de la considérer et de l’aimer au même niveau qu’elle. Oui, son vœu et son souhait le plus cher serait de connaître et de vivre le grand amour avec une telle femme, la femme de sa vie.

Mais il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de la Femme, l’attraction féminine est une force extrêmement puissante, on le constate dans la Nature par le pouvoir qu’exerce la femelle sur le mâle. C’est un principe universel. Plus une femme sera belle et séduisante, plus l’attraction sera forte et puissante… Plus un homme sera beau et riche plus le risque de la tentation sera élevé, et de partir en « vrille » dans le donjuanisme et être un coureur de jupons… Mais la vie est un risque… Alors, faut-il garder raison ou se laisser tenter par la passion ? Faut-il s’intéresser aux femmes ou les ignorer pour ne pas être subjugué et tombé sous leurs emprises ? Grande question… Un intérêt excessif pour les femmes est suspect mais un désintérêt total l’est tout autant… Etrange monde dans lequel nous vivons !

 

 

Qu’est-ce que le grand amour finalement ? Ce n’est pas seulement la beauté physique de deux êtres qui se rencontrent, c’est la reconnaissance de deux âmes qui traversent le temps et l’espace pour à nouveau se rencontrer et s’aimer, s’aimer encore plus fort et plus intensément qu’autrefois. C’est la fusion de deux cœurs qui se retrouvent ensembles pour faire éclore la beauté de leurs passions l’un pour l’autre. C’est aimer la grâce divine qui habite l’être incarné. C’est la transcendance divine qui mène les amants vers l’Absolu ! Pour parvenir à une telle union, il est nécessaire que l’homme puisse descendre au fond de lui-même, atteindre sa propre sensibilité, faire éclore le joyau de son cœur et faire émerger sa vie intérieure… pour ensuite, communier avec le cœur et l’âme de sa compagne. C’est l’Homme qui révèle la Femme qui dort en elle, mais aussi et surtout la Femme qui révèle l’Homme en lui, et qui permet son « accouchement » et le faire grandir. Et là, bien des miracles peuvent survenir. C’est quelque chose qui peut marquer le cœur et la mémoire d’un homme pour toute sa vie.

 

Et qu’est-ce que la passion amoureuse ? C’est le désir d’une union, d’une fusion totale entre deux êtres qui s’aiment à l’infini, qui éprouvent une forte et une puissante attirance l’une pour l’autre. Une relation passionnelle est un désir physique intense et continu de l’autre. On veut être avec l’autre, on veut le posséder. Les amants empreints de passion l’un pour l’autre, on envie de faire constamment l’amour. Mais la passion amoureuse est-elle empreinte de folie et peut-elle être toxique et destructrice ? C’est possible et c’est un risque dans sa version négative. Et si un autre versant positif pouvait exister ? Au-delà de la déraison supposée de la passion, existe-t-il une autre vision, une autre dimension ? Et si cet autre versant de l’amour caché la dimension sacrée de l’être ? La passion amoureuse serait alors le paravent « occulte » de la dimension spirituelle de l’homme comme de la femme. Un amour qui mène vers la possible transcendance. Un amour qui mène vers l’Amour ultime, vers l’Absolu ! Et si Dieu jouait « à cache-cache » avec l’être, avec l’homme et la femme en quête d’amour et de divinisation…

 

 

L’espoir… Oui, l’espoir de vivre quelque chose qui sorte de l’ordinaire ! Pourtant, la vie sur Terre est une vie de lutte et de souffrance, une vallée de larmes… Et un monde d’illusion et de faux-semblant où il n’y a que malheurs, souffrances, tromperies, désillusions et déceptions. Mais la plupart des hommes et des femmes ont, malgré tout, encore envie d’y croire. Notre monde est-il une « Matrice d’illusion » ? Dans lequel, il faut s’en arracher pour remonter à la Source, à la Cause de toutes les causes. Pourtant, la plupart s’accroche désespérément à l’existence dans l’espoir d’un signe voire d’un miracle… Le miracle de quelque chose et/ou de quelqu’un qui transformera radicalement leur vie. C’est que les êtres humains ont envie de s’accrocher jusqu’au bout à leurs rêves ! Le rêve d’une vie meilleure, d’une meilleure situation, de vivre l’amour, de connaître le grand amour, de vibrer à l’unisson vers l’Absolu, l’envie d’aimer, de vivre et d’exister tout simplement… C’est la Flamme de la Vie qui les animent et qui les habitent ! Alors, le Ciel peut attendre… Attendre les amoureux de la vie, les passionnés de l’amour qui ont envie de connaître l’ultime bonheur, l’ultime désir, l’ultime frisson qui donnera un sens à leurs existences avant que sonne le glas du trépas.

 

 

Comme l’a, jadis, écrit Karl Marx : « Si l’argent est le lien qui me lie à la vie humaine, qui lie à moi la société et qui me lie à la nature et à l’homme, l’argent n’est-il pas le lien de tous les liens ? (…). » Le lien qui unie ou désunie les rapports humains, les rapports sociaux et les relations entre les hommes et les femmes. L’argent est la force chimique, le coagulant universel, l’amour et le désamour dans l’aliénation sociale de la raison marchande. L’argent n’est-il pas le faiseur de miracles y compris dans l’amour ? Le facteur de guerres et le fauteur de troubles dans les rapports humains et familiaux, et à travers l’histoire ? De la misère à l’opulence, il n’y a qu’un pas qui mène de la pauvreté à la richesse jusqu’au bonheur d’amour absolu… Du mendiant demandant l’aumône en espérant, peut-être, de la considération et de l’amour ? En passant par l’écrivain et le poète rêvant à une idylle avec sa future promise ? De l’entrepreneur jusqu’à l’homme d’affaires multimillionnaire ou milliardaire ? L’argent est le créateur de richesse, de joie et de bonheur, et en même temps le créateur de troubles, de déceptions et de désillusions… « Quand l’argent est là, mon amour tu te rapproches de moi, quand l’argent fuit, mon amour tu t’évanouis dans la nuit, pour ne jamais paraître… »

Mais tout cela n’est-il pas un rêve ? Peut-on être en droit de rêver et d’espérer l’Amour dans un monde où règnent le deuil, la souffrance, la guerre et le chaos ? Le bonheur individuel est-il légitime dans un monde d’inégalités ? N’est-il pas une forme d’insolence et d’indécence ? Comme prendre un bon repas dans un des meilleurs restaurants devant des mendiants et des crève-la-faim…

 

 

A-t-on le droit de désirer tout obtenir dans la vie ? La réussite, le succès, la beauté, l’argent, la richesse, la fortune, la gloire et l’amour ? Est-ce légitime ou est-ce trop demander à la vie ? C’est bien sûr le fruit du travail, du mérite, des qualités requises, des compétences, de la création de richesse et de valeur ajoutée… Certes, c’est évident mais… La dimension spirituelle et sacrée de la vie humaine n’est-elle pas plus importante que la valeur ajoutée de la marchandise ? Ce n’est pas le « message implicite » envoyé par la société, qui, d’une façon ou d’une autre, nous oblige et nous conditionne à ses règles sociales et économiques impitoyables. Les lois du monde s’appliquent à tous : être ordinaire, avatar ou christ, peut importe, sans argent point de salut en ce monde…

 

Un tir nucléaire dans la nuit et dans la Finance Mondiale… C’est bien sûr une métaphore ! Car tout cela est vraiment une bombe ! Une bombe financière ! D’une Puissance Financière gigantesque et incomparable ! Et tout a toujours lieu la nuit… dans le silence le plus total…

 

Le héros quitta son costume d’homme d’affaires pour un uniforme de soldat… Et dans la nuit, il surgit à l’improviste, tel un commando ou un mercenaire, de derrière des bosquets, sur l’objectif à atteindre… Tapis dans l’ombre, tel un animal sauvage dans la jungle, prêt à surgir sur sa proie… Il se précipite sur la cible… L’ultime « carte maîtresse » d’une vaste opération… Une opération secrète qui va bouleverser sa vie mais aussi celle du monde, celui des affaires et de la finance… Il déclenche « la mise à feu »… Il lance une « conspiration » redoutable envers la finance, envers le monde… « Attaquer » les marchés financiers avec une proposition d’affaires hors du commun, inattaquable et inatteignable pour la plupart des opérateurs financiers et des investisseurs. Là, où circulent en permanence des milliards et des milliards de dollars autour de la planète, via les places boursières du monde, les fonds d’investissements, de capital-risque, d’hedge funds, les multinationales de gestion d’actifs tels BlackRock, The Vanguard Group, The Bank of Mellon, JP Morgan Chase, Goldman Sachs ou l’ex-PDG Lloyd Blankfein n’affirma pas moins : « J’accomplis le travail de Dieu ». Des sociétés et des hommes d’affaires très riches et très puissants, dotés d’une ambition et d’une arrogance la plus totale et la plus folle.

Un système qui va faire basculer le monde dans de terribles soubresauts économiques et financiers, dans des convulsions inimaginables avec des conséquences sur la stabilité du monde… Et tout ça pour quoi, pour qui ? Pour la gloire, le succès, la richesse, le pouvoir, la puissance de l’argent, la suprématie, la beauté, la fortune, l’amour… L’amour de qui ? Une femme qu’il ne connaît même pas… qui n’existe pas en réalité… Un pur produit de son imagination débridée et délirante ! Une créature de rêve issue de son imaginaire ! Une femme rêvée et espérée mais inexistante… Le monde va sombrer pour ses désirs d’amour, de gloire et de puissance !

Oui, le monde va sombrer pour des désirs d’amour absolus avec une femme qui n’existe pas, et qui sans doute n’existera jamais… Il sombre dans un délire mégalomaniaque et érotomaniaque ! Parfois ou souvent, le manque d’amour peut être aussi cruel que le manque d’argent et viré à l’obsession. Il veut absolument et à tout prix aimer et être aimé… Une passion totale, exclusive, absolue, cosmique, transcendantale et spirituelle… L’ultime fusion avec l’être aimé… Une femme, une créature de rêve extraordinaire comme venue ou sortie d’un autre monde ! Sa psychose amoureuse délirante il l’a projette sur le monde, dans un projet fou et démentiel de conquête et de domination de la planète via le monde des affaires et de la finance.

Il s’approche de l’objectif, de la « base secrète », il n’est plus qu’à quelques mètres d’un destin fabuleux et hors du commun où il accédera au pouvoir et à la fortune totale, la consécration digne des rois et des empereurs de la plus haute antiquité, tels : Alexandre le Grand, les rois David et Salomon, etc. Il découpe le grillage avec une pince coupante tout le long de la clôture… Là, il se remémora son passé, tous les événements de sa vie qui l’on conduit jusqu’à ce moment ultime… Devenir un être exceptionnel, beau, magnifique, riche et puissant comme un dieu qui va régner 1000 ans sur son trône avec la plus belle et la plus sublime des femmes, une déesse, sa déesse… Comme si la beauté, le pouvoir, la richesse et la fortune permettaient d’accéder à une forme d’éternité sur la Terre… Ultime délire ! Ultime illusion et arrogance…

 

 

Toutes ces opérations sont financées secrètement par les Etats-Unis. Il « croule » sous les dollars US comme une « manne » venue du Ciel. De quoi devenir plus riche et plus puissant que tous les entrepreneurs du web et du monde ! Plus puissant que tous les Milliardaires du numérique ! Devenant ainsi un « agent américain » sous couverture pour une mission des plus secrètes et décisives pour l’avenir du monde.

Voler avec les aigles et côtoyer les puissants du monde de la politique, de l’économie et de la finance. Flirter avec les agents de Wall Street et de la City de Londres favorables au commerce mondial et au libre-échange, comme l’était en son temps Richard Cobden et John Bright, hommes politiques britanniques et hommes d’affaires, membres de l’Anti-Corn Law League. En 1838, l’association se constitua à Manchester pour combattre les Corn Laws. Les Corn Laws étaient une série de textes réglementaires adoptés au Royaume-Uni entre 1773 et 1815 pour encadrer le commerce des céréales avec l’étranger. Ces textes interdisaient toute importation de céréales lorsque les cours passaient en dessous d’un certain seuil. Le caractère protectionniste de cette législation fut une cible de choix pour les libéraux britanniques qui souhaitaient orienter le pays vers le libre-échange pour qu’il développe un avantage comparatif avec l’industrie. L’abolition des lois sur le blé (Anti-Corn Law League) devint la pierre angulaire de développement de la loi du marché, du commerce international, et du libre-échange. Une vaste campagne fut menée en 1838 pour faire pression sur le pouvoir politique. Les libéraux obtinrent gain de cause en 1846 par l’intermédiaire du Premier Ministre Robert Peel.

Car pour Richard Cobden, le promoteur de l’Anti-Corn Law League, l’économie libérale, le libre-échange, et la non-intervention de l’Etat, doivent permettre le développement et l’essor d’une économie mondiale sans aucunes entraves, permettant la réduction des dépenses publiques, dont les aides sociales aux pauvres et à la classe prolétarienne, et promouvoir la paix dans le monde entre les nations. Richard Cobden affirma : « Je vois dans le principe du libre-échange, une force qui agira dans le monde moral à l’image de la gravitation dans l’univers physique ; il rapprochera les hommes, il nous unira par tous les liens de la paix perpétuelle. Je crois qu’il aura pour effet de changer la face du monde, en introduisant un système de gouvernement totalement différent du système actuel. Les ambitions guerrières cesseront d’être nécessaires lorsque l’humanité deviendra une seule famille et que chaque homme échangera librement les fruits de son travail avec son frère. Je crois que le philosophe qui spéculera dans un millier d’années situera la plus grande révolution jamais advenue dans l’histoire du monde à la date du triomphe du principe que nous défendons. »

L’apôtre du libre-échange qu’était Richard Cobden, prononça ce discours à Manchester en 1846 et devint la philosophie messianique de tous les libéraux qui le suivront dans les siècles à venir tant au Royaume-Uni qu’aux Etats-Unis, et devint également la devise de tous les agents et les traders des salles de marchés de Wall Street et de la City de Londres : « La paix perpétuelle par le commerce mondial sans aucunes entraves étatiques… ». Un élément essentiel à l’édification d’un Nouvel Ordre Mondial, telle une « Tour de Babel » moderne en vue de la création d’un Gouvernement Mondial Unique ou une République Fédérale Mondiale, cher au révolutionnaire français Anacharsis Cloots favorable à la « République Universelle du genre humain » où tous les hommes seront frères, libres et égaux en droits, et prospèreront grâce au libre-échange désormais mondialisé, facteurs de développement, de progrès et de paix universelle, dans un monde sans états-nations, sans frontières, et sans aucunes limites au brassage des peuples et de l’immigration.

 

 

Côtoyer les plus riches et les plus puissants de la planète pour vivre un destin exceptionnel, hors du commun des mortels, bâtir un nouveau monde et faire l’Histoire ! Pour échapper à un destin programmé d’avance en quelque sorte. Faire partie de l’élite mondiale des affaires, de l’économie, de la finance et de la politique, là où se font et se défont le destin et le sort des peuples et des nations. Rentrer dans le cercle des initiés de la Haute Finance de la Haute Loge financière et occulte mondiale, là où se trouve « l’œil de l’initié » dans le pyramidion de la grande pyramide du Nouvel Ordre Mondial ainsi édifiée par les nouveaux Maîtres du monde, la nouvelle synarchie de la bourgeoisie capitaliste moderne et mondialisée remplaçant les seigneurs de l’ancienne aristocratie. Une fois leurs œuvres terminées, le pyramidion coiffant le sommet de la grande pyramide du nouvel ordre du monde, les nouveaux seigneurs et maîtres scelleront définitivement le destin de toutes les nations, de tous les peuples et de tous les individus de la planète pour toujours…

 

 

Dans son uniforme de soldat, il fonce sur l’objectif à atteindre… L’atmosphère est étrange, tout est au ralenti, ses déplacements dans la dense forêt qui doit l’amener vers la « base secrète », la nature est aussi belle, merveilleuse que froide, dépourvue de toute compassion, comme la compétition et la sélection naturelle pour la survie des espèces et des plus aptes. Il remarqua étrangement que le soleil lui suivait à la trace, luisant ses rayons lumineux sur lui et sur lui seul… Les dieux l’observèrent-ils, le suivirent-ils de près ? Dans sa course folle à la conquête du monde !

L’ambiance est étrange, une petite musique fait écho à cette singulière conspiration… Prit d’une soudaine convulsion, il met sa main sur sa poitrine où il ressent une vive douleur, il perd son énergie, il fait un malaise, il s’effondre le long du grillage de la « base secrète »... Et puis ce fut la chute, ce fut la fin… La fin de son aventure ou la fin de l’amour ? Tous ses rêves merveilleux d’amour s’évanouir pour toujours… Et les promesses de lendemain qui chantent… Le démon l’attendait-il en embuscade ?

Mais, c’est aussi une leçon douce-amère de l’existence, car finalement, seul le Seigneur est l’unique réalité, l’unique amour vrai de la vie, l’ultime et mystérieuse équation rejetée par les hommes et par la raison, et non les hommes et les femmes qui se prétendent des êtres humains, et qui cherchent surtout à obtenir des autres ce qui les intéressent avant toute chose, à eux uniquement d’abord, pour pouvoir « briller » par-dessus les autres, et faire « croire » qu’ils sont des êtres à part, des êtres exceptionnels… Vanité, tout est vanité...

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour paraphraser les propos de Jean-Paul Chance, maître des requêtes du Conseil Fédéral de Berne, qui est aussi un agent des services secrets suisses dans le film « Espion lève-toi ! » : «  Je rêve de plus-values immaculées pour nos familles fortunées, ainsi que pour notre patrie la Suisse et nos banques helvétiques et séculaires sans tâches et sans reproches. Que notre cher pays la Suisse ne sert pas de « blanchisseuse », de « lessiveuse » et de « pompes à fric » pour les milliards venant du monde entier cherchant un abri au Paradis de l’argent renaissant et blanchi pour une nouvelle vie. »

Il faut savoir qu’il y a environ 2000 Milliards de dollars d’argent sale qui circulent dans le monde et dont certaines grandes banques mondiales, pour ne pas les citer, ont participé à leurs blanchissements. Ces flux financiers frauduleux auraient irrigué des « artères vitales de l’économie mondiale ».

A moins que des agents fédéraux américains collaborant avec des Traders financiers de haute voltige surveillent l’origine et la traçabilité des fonds, de façon à s’assurer d’un avenir serein pour le dollar américain. Il est indispensable et même primordial en affaires de savoir qui est qui, fait quoi, et d’où provient l’argent. C’est même capital…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre société d’aujourd’hui est la digne héritière des années fric des années 80’ même si l’origine est beaucoup plus lointaine : Le Capitalisme mondialisé, l’économie de marché, le matérialisme, le consumérisme, la financiarisation de l’économie et des échanges, l’essor croissant des technologies de communication, la féminisation de la société occidentale mais le reste du monde est concerné à terme, les nouveaux comportements humains et rapports sociaux autour de la valeur d’échange contribuent à façonner et à influencer notre société et ce que nous sommes consciemment ou non.

Est-ce un bien ou un mal ? C’est l’évolution logique des choses, c’est ainsi. Depuis 40 ans, nous sommes rentrés dans une époque de lutte des classes exacerbée sur fond de transformation de l’économie, des rapports sociaux et du climat. Financiarisation de l’économie, licenciement et chômage de masse, divorce de masse, couples et familles éclatées, recomposées, femmes isolées et mères célibataires, familles monoparentales, relation éphémère, stupide et débile à l’aune de la valeur d’échange et des relations érotisées, exemple : Couple bobo citadin Tinder à la con !

 

 

Le féminisme et le capitalisme font bon ménage car ils permettent d’associer les femmes à la notion de production, de travail et à la diffusion de la valeur marchande pour relancer la production, la croissance et la consommation. Pour le système productiviste capitaliste, les hommes seuls travaillant et ayant un salaire n’étant pas suffisants pour étendre l’influence capitaliste et l’économie marchande dans le monde et dans la société jusqu’à la sphère de la vie intime. Donc, il fallait associer les femmes à la production et à la diffusion marchande pour permettre la production et l’écoulement de la « fausse vie hallucinatoire » de la marchandise comme seule et unique réalité indépassable.

A travail et compétence égale, salaire égal ! L’argument de l’égalité dans le travail entre les hommes et les femmes est un argument qui se justifie et se respecte, il est à la fois juste, équitable et éthique pour le respect de l’égalité, pour le droit et devant la loi. Mais le discours politique et médiatique, en apparence noble et idéal, est suspicieux car il permet de transformer toujours plus l’être humain en valeur de production marchande pour créer la diffusion de l’idéologie de l’avoir, et les hommes ne suffisant pas, il fallait « embrigader » la gente féminine dans ce mouvement. Les hommes et les femmes devenant ainsi à égalité les nouveaux « citoyens-esclaves » du salariat, soumis au patronat et à l’idéologie marchande capitaliste. La caste des énarques et des technocrates libéraux associés à la bourgeoisie capitaliste devenant ainsi nos « nouveaux seigneurs et maîtres » dans la République démocratique de la valeur d’échange, remplaçant nos anciens seigneurs et maîtres de l’Aristocratie de droit divin.

Bienvenue dans le « Meilleur des Mondes » de la domination et de la soumission capitaliste !

 

 

Est-ce que l’argent aurait tendance à rendre les gens stupides, niais et débiles ? C’est possible, comme la jeunesse dorée des enfants de Milliardaires, Peoples, Bling Bling, Jet Set et compagnies ! Que l’on soit ou que l’on devient riche ou pas, il est nécessaire d’avoir un sens critique sur la vie, le monde et la société. Si, comme le dit la citation : « L’amour rend aveugle, mais le mariage lui rend la vue ». La richesse et la fortune ne doivent pas rendent sourds et aveugles sur la vie et la condition humaine.

Et si le développement personnel permettait d’être « impersonnel », « malléable » et « interchangeable » dans l’idéologie de la diffusion de la marchandise ? Devenir la meilleure version de « soi-même » ou devenir un « bon soldat » au service du Système ? Est-ce que le développement personnel renforce la culture du « moi-je » et de l’ego sous des apparences nobles et positives ? Ne renforce t-il pas l’égoïsme et l’égocentrisme dans notre société depuis ces dernières années jusqu’à l’exacerbation ? Pour la plupart des gens, il n’y a qu’eux, c’est « Moi, Moi, Moi-Je » en permanence : « Je veux ceci, je veux cela, je veux être comme si ou cela ! » - « Moi d’abord et après moi la fin du monde ! ».

Tel est le miroir complaisant de la société bourgeoise capitalise qui nous est tendu pour voir notre reflet ! Telle est aussi la devise ou la réalité indépassable de notre société devenue la scène où se joue la vie fausse et hallucinatoire de l’avoir et de la marchandise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une série vintage, pop & kitsch très sexy, friendly and seventies (70’). L’agent secret britannique Purdey arrive toujours à se démêler de situations invraisemblables ! » 😁😁😁😁

 

 

« Voici comment Brigitte Macron défend son Boys contre d’éventuelles prétendantes qui voudraient le lui prendre ! » 😁😁😁😁

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires