Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2021 6 17 /07 /juillet /2021 23:51

La Fraternité du Royaume des Ombres

 

La Loge Noire Planétaire

 

 

Partie 5 : L’œuvre au noir et l’évolution de la conscience

 

« La mort n’est qu’une des heures de notre cadran, et notre cadran doit tourner éternellement ». Louis Claude de Saint-Martin, Le Philosophe inconnu.

 

« La magie n’est qu’une science qui n’a pas encore été mise en équations ». Stefan Wul, Piège sur zarkas.

 

« On peut mesurer la magie d’une présence à ce qui disparaît avec elle ». Alice Ferney, La conversation amoureuse d’Alice Ferney.

 

Les pièges guettant les Chercheurs de Lumière

 

Pièges dus aux « bonnes apparences »

 

Que de catastrophes – et le terme n’est pas exagéré – sèment les Annales de la Quête de la Lumière ! Les victimes sont nombreuses, en effet. Malgré la bonne volonté du chercheur, il est souvent conduit vers un ou des groupes qui, sous des apparences tout à fait louables, accomplissent une œuvre noire.

 

Que de « Gurus », vêtus de la belle robe orange des moines de l’Inde, perpétuent cette immonde entreprise de destruction de la conscience humaine alors que leurs paroles ont la saveur du miel et leur regard (pour qui ne sait vraiment pas lire dans les yeux) se pare d’une douceur illusoire ! Que de « Maîtres », en Occident, avec pompe et théâtre, au vu et au su de tous, se glissent dans l’antre sacré d’Ordres Lumineux ou dans tel Mouvement Philosophique pour en extirper l’Essence au profit du Groupe Noir qu’ils servent consciemment ou non…

 

Pour ne citer quelques exemples : Des « Gourous » comme Jaggi Vasudev mieux connu sous le nom de Sadhguru, est un guru indien, maître yogi et mystique fondateur de l’Isha Foundation, une organisation sans but lucratif de yoga. C’est un guide spirituel qui compte des millions d’adeptes dans le monde. En 2017, Sadhguru reçoit le Padma Vibushan, la seconde distinction la plus haute accordée par le gouvernement de l’Inde. Son livre « Inner Engineering » devient un New York Times Bestseller. Sadhguru est régulièrement invité à la tribune de forums : Davos, les conférences TED, et d’universités (Harvard, MIT, London Business School) pour exposer son message de paix. Mais à l’observer de plus près dans ses discours ou dans son livre, le fameux Guru du web « Sadhguru » aurait une tendance très nette à la mythomanie, exagérant amplement ses exploits et ses capacités de « guérison » ! Fondateur d’une organisation à but non lucratif qui fait travailler 9 millions de bénévoles dans le monde (cours de yoga, écoles). Comment gagne-t-il sa vie ? Et ces millions de bénévoles, des sympathisants à sa philosophie et à sa cause ou des esclaves ? Il aurait guéri de toutes sortes de maladies lors d’un pèlerinage vers le mont Kailash, lieu sacré du Tibet, en captant « un brin d’énergie de la montagne ». Ce qui est étonnant c’est qu’il puisse être invité et « consacré » par les « grands argentiers » de la planète : Forum de Davos, London Business School, etc. ce sont toutes des organisations favorables au Nouvel Ordre Mondial planétaire. On imagine mal Jésus-Christ, lui le rebelle et l’insoumis à l’ordre établi, chassant les « marchands du temple » à coup de gourdin, être invité à Davos !

 

Sathya Saï Baba (1926-2011), de son vrai nom Sathyanarayana Raju (Sathya Narayana Raju), est un maître spirituel indien contemporain, célèbre et controversé, communément appelé Saï Baba. Il se présentait comme un avatar (incarnation divine) capable d’accomplir des miracles tels que la matérialisation et la dématérialisation d’objets divers, de vibhuti (cendre sacrée), de phénomènes d’ubiquité, d’apparition et disparition, etc. Saï Baba a été l’objet d’importantes controverses pour abus sexuels ou mettant en doute ses miracles et cela depuis les années 1980.

 

Mikhaël Ivanoff dit Omraam Mikhaël Aïvanhov (1900-1986), est un ésotériste bulgare, fondateur de la Fraternité Blanche Universelle (FBU) qui s’implante dans de nombreux pays comme en France, en Suisse et au Canada. Il se décrit comme un « philosophe, pédagogue et maître spirituel. En 1947, un aventurier qui se faisait appeler prince Cherenzi Lind, Maha Chohan (Grand Chef) et Suprême Régent du Royaume de l’Agartha (soupçonné par la police d’être un ancien nazi passé au service des Soviétiques) prend contact avec Mikhaël Ivanoff avec qui il entretient des « relations cordiales ». Ils organisent ensemble le « Congrès Spirituel de la Grande Fraternité Blanche Universelle ». De nombreuses condamnations s’en suivent auprès de Mikhaël Ivanoff et de la « Fraternité Blanche Universelle » pour corruption et incitation de mineurs à la débauche. Ces organisations sont épinglées par l’UNADFI – L’Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu victimes de sectes comme étant des façades, sous couvert d’enseignements spirituels, à des méthodes et des pratiques peu recommandables pour la morale et la loi.

 

Sans accuser qui que ce soit ou quoi que ce soit, il est permis de s’interroger et d’avoir des doutes. Il est possible et fort probable que des individus et des groupes du même genre que précédemment cités servent de couverture à des organisations ou des groupes spirituels « blancs » et « lumineux »  en apparence mais qui travaillent, consciemment ou non, pour les Forces obscures ou Loges Noires planétaire nommément citées dans ce dossier. Et ce n’est pas parce que l’on a des millions de vues sur Internet et sur Youtube ou des millions de likes et followers comme « Sadhguru » qu’on est forcément du « bon côté » de la Lumière !

 

Pièges dus au manque de développement occulte des chercheurs

 

Il faut avouer que les Occidentaux sont des proies idéales pour ce type de vautours parce qu’ils réunissent les critères nécessaires pour être phagocytés :

 

-Une ignorance du fonctionnement des groupes, bons ou mauvais, sur le plan occulte (invisible).

 

-Un manque de développement psychique : ils ne peuvent capter la réalité de la personne qu’ils ont devant eux et qui les enseigne. Est-il un vrai Guru ? Est-ce « un blanc » (pour reprendre le terme usité dans le jargon initiatique) ou travaille-t-il pour les Forces de l’Ombre ?

 

-Une appréhension trop concrète des phénomènes : que l’intellect prime, ils se fient simplement aux propos ou aux écrits de ce Guru ; que la structure matérielle soit bien établie (locaux, association légalement déclarée, budget confortable, structure d’accueil, etc…), l’apparence a force de vérité.

 

Ces lignes sont destinées à mettre en garde le chercheur afin qu’il exerce son discernement lorsqu’il contacte un groupe de travail, que l’expression de ce dernier soit orientale ou occidentale.

 

Caractère inéluctable de ces pièges

 

Il faut donc éviter de tomber dans ces pièges mais, paradoxalement, ceux-ci se présentent toujours sur le Chemin de ceux qui empruntent la Voie de l’Evolution Spirituelle accélérée telle que l’offre l’Hermétisme.

 

 

En effet, le Cycle Légitime de l’Evolution prévoit la rencontre du chercheur avec l’aspect sombre de la Nature, rencontre qui peut prendre des formes différentes selon les étudiants :

 

-Avec un des sous-groupes qui viennent d’être décrits, excepté les deux premiers dont la note « noire » est par trop explicite et que le chercheur fuira instinctivement.

 

-Avec une personne qui véhiculera, en en ayant conscience ou non, les résidus méphitiques et destructeurs de notre Univers… ; cet être viendra tout simplement dans la vie du chercheur et sera suffisamment magnétique pour en bouleverser les repères.

 

-Avec les Forces de l’ombre elles-mêmes, non concrétisées, mais qui insuffleront au chercheur mille et une tentations pour qu’il quitte le Chemin de la Lumière, le poussant parfois au désespoir voire au suicide, et lui inspirant des idées trompeuses sur le Sentier qu’il a pris ; les mêmes effets de détournements de l’Aspect Divin s’opéreront : des suggestions de rejet seront faites sur les Adeptes et leur Image éventuelle sera « contre-chargée »… pour générer la peur…

 

Ces lignes seront peut-être difficiles à comprendre et susciteront une révolte en raison de l’épreuve à expérimenter ; mais il en est ainsi : on ne peut avancer sur le Chemin de la Lumière sans apprendre à reconnaître – et pour en maîtriser la Force – la Voie de la Densité.

 

Mais que l’on se rassure ! Le passage éducatif du chercheur de Lumière dans un groupe pernicieux, ou l’amitié provisoire avec un être négatif, ou, enfin, la présence des Forces Obscures de la tentation, ont toujours une fin.

 

Le chercheur comprend finalement que l’action de ces Forces de « matérialité » sur son être, (via un groupe, une personne, ou directement de façon invisible) lui aura permis de « brûler » l’aspect sombre en lui et de conquérir ses plus beaux Etendards de Victoire sur le Sentier de l’Evolution.

 

Il doit être plus clair, à présent, pour le lecteur, que tout progrès mental, toute éducation des « masses », toute science et technologie nouvelles, tout système juridique clément et surtout cette notion lumineuse des « Droits de l’Homme », constituent un frein à l’action maudite de ce Groupe parce qu’ils tendent tous à alléger les souffrances de l’Humanité.

 

Pinhead cénobites : « Give me the Box ! - Donne-moi la Boîte et je te délivrerai du futur... » On peut observer que certains films classés dans les catégories horreur/épouvante comme Hellraiser ont un caractère symbolique et initiatique et mettent en lumière l’existence de Groupes Noirs ou Loges Noires planétaire s’opposant aux Forces de la Lumière que représente la Grande Loge Blanche - Shambhala. Ces groupes noirs ont besoin de l’énergie humaine pour exister : le vampirisme énergétique par circuit horizontal. Malheureusement, il en ainsi pour toute forme de vie, tout être vivant est confronté au bien comme au mal, à la lumière comme aux ténèbres... L’enjeu en est la conquête de la Conscience et de la Vie éternelle ! Ce Groupe Noir planétaire pour exister, depuis des milliers d’années, capte l’énergie humaine liée à la souffrance : Guerres, tortures, meurtres, cruauté, terrorisme, fanatisme, racisme, nazisme, élitisme tortionnaire, sacrifices sanglants animaux et humains, etc. Le nazisme prend son inspiration idéologique et occultiste dans une société secrète allemande, la Société Thulé ou l’Ordre de Thulé, cette confrérie secrète était un sous-groupe de la Loge Noire planétaire. Une Loge particulière parmi les 99 autres Loges disséminées sur la planète. Dans cette Loge, des « initiés » pratiquaient la Magie Noire dans un but sûrement pas pacifique et humaniste… Et pour contacter qui ou quelle Force ? La réponse s’impose d’elle-même…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires